5 339.80 PTS
-0.32 %
5 334.5
-0.43 %
SBF 120 PTS
4 255.68
-0.43 %
DAX PTS
13 017.95
-0.38 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Wall Street - FACEBOOK toujours plus en Bourse

| AOF | 186 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Wall Street - FACEBOOK toujours plus en Bourse
Credits  ShutterStock.com


Les résultats bien meilleurs que prévu de Facebook permettent à ce dernier d’afficher un plus haut historique à Wall Street. L’action du numéro un mondial des réseaux sociaux progresse en effet de 5,53% à 174,75 dollars. Cette bonne performance au deuxième trimestre a conduit plusieurs analystes à relever leurs objectifs de cours. Positifs sur la valeur, JPMorgan a fait passer le sien de 182 dollars à 210 dollars et Credit Suisse de 180 à 190 dollars.

Au trimestre, clos fin juin, le groupe fondé par Mark Zuckerberg a réalisé un bénéfice net de 3,89 milliards de dollars (soit 1,32 dollar par action) en hausse de 71%. Il a dépassé le consensus de 20 cents. Facebook continue de bénéficier d'une forte croissance de ses revenus publicitaires. Le chiffre d'affaires du groupe a ainsi progressé de 45% à 9,32 milliards de dollars, dépassant le consensus Reuters à 9,20 milliards.

Les ventes publicitaires ont bondi de 47% à 9,16 milliards de dollars alors que le marché visait 9,02 milliards. Les revenus publicitaires générés sur les smartphones et tablettes ont représenté 87% du chiffre d'affaires publicitaire de Facebook contre 84% un an plus tôt.

Au total, le groupe comptait 2,01 milliards d'utilisateurs mensuels à la fin du deuxième trimestre, en progression de 17%. Le nombre d'utilisateurs quotidiens est pour sa part ressorti à 1,32 milliard, en hausse de 17%.

Selon Credit Suisse, le principal élément à retenir de cette publication est l'accélération de la croissance du prix des publicités à +24% (+14% au premier trimestre) et du ralentissement de la croissance du nombre de publicités présentées aux utilisateurs du réseau social, passée entre ces deux périodes de 32% à 19%. Une telle évolution va dans le sens de l'anticipation de l'analyste selon laquelle Facebook pourra faire croitre ses revenus sans avoir besoin d'augmenter significativement le nombre de publicités vus par un visiteur sur une page Internet.

JPMorgan note pour sa part que les dépenses opérationnelles n'ont pas autant augmenté que prévu. Facebook a d'ailleurs réduit sa prévision de croissance de ces dépenses, désormais anticipée entre 40% et 45%, à comparer avec une précédente fourchette de 40% à 50%.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

VEOLIA ENVIRON. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call I007S émis…

Publié le 15/12/2017

VEOLIA ENVIRON. constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call I007S émis…

Publié le 15/12/2017

Le bureau d'études ne voit que du positif dans une telle transaction...

Publié le 15/12/2017

Objectif légèrement abaissé

CONTENUS SPONSORISÉS