En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 933.34 PTS
+0.9 %
4 919.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
3 897.18
+0.98 %
DAX PTS
12 660.25
+0.47 %
Dow Jones PTS
27 127.35
+1.11 %
11 113.00
+0.15 %
1.187
+0.67 %

La valeur du jour à Paris UBISOFT : double sanction

| AOF | 259 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris UBISOFT : double sanction
Credits  ShutterStock.com


Ubisoft chute de plus de 7% à 71,78 euros après une conférence sans surprise et le scandale qui agite le groupe. Dimanche, l'éditeur de jeux vidéo a organisé une téléconférence remplaçant l'E3, annulée pour cause de coronavirus. Cet événement n'a semble-t-il pas réellement convaincu. Le groupe français a précisé les dates de lancement de trois jeux AAA déjà connus (blockbusters du jeu vidéo aux gros budgets) : Watch Dogs Legion en octobre, Assassin's Creed (plus grosse licence du groupe) fin novembre et Far Cry, en février 2021.

En revanche, la société n'a pas évoqué la sortie de deux autres AAA qui avaient été décalés en octobre dernier (Gods & Monsters et Rainbow 6 Quarantine). A l'époque, l'annonce de ce retard avait contraint Ubisoft a lancé un avertissement massif sur ses résultats.

Ubisoft a donné rendez-vous à la fin de l'année pour un événement qui sera peut être l'occasion de distiller davantage d'informations sur ces deux jeux.

Par ailleurs, le groupe français a annoncé des départs importants au sein de sa direction en lien avec les récentes allégations et accusations de mauvaise conduite et de comportements inappropriés.

Serge Hascoët a choisi de démissionner de son poste de Chief Creative Officer, avec effet immédiat. Ce rôle sera assumé dans l'intérim par Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft.

Yannis Mallat, dirigeant des studios canadiens d'Ubisoft, quitte ses fonctions et la société avec effet immédiat.

De plus, Ubisoft va nommer un nouveau responsable monde des ressources humaines, en remplacement de Cécile Cornet, qui a décidé de démissionner de ce poste et ce dans l'intérêt de l'unité du groupe.

Plusieurs brokers ont commenté ces différentes annonces.

LCM a ainsi jugé la présentation des perspectives plutôt décevante. Selon le courtier cette présentation, moins dense, a révélé quelques images intéressantes mais surtout beaucoup d'absences qui seront apparemment comblées lors d'une prochaine présentation. Aussi, il a confirmé son opinion Neutre et son objectif de 75 euros sur le titre.

Concernant le scandale, Invest Securities estime que l'impact de ces départs est difficile à mesurer, car ils n'affectent pas directement la production en cours des jeux : en effet, l'analyste ne pense pas qu'il y ait de conséquence sur les perspectives du groupe à court terme.

"En agissant ainsi, Yves Guillemot évite également que l'affaire ne prenne trop d'ampleur médiatique et aboutisse à des mouvements de boycotts des jeux Ubisoft, particulièrement aux Etats-Unis où il règne une forme d'hystérie sur ces sujets (l'Amérique du Nord représentait 50% des revenus du groupe en 2019-20)", souligne l'intermédiaire.

"A moyen terme, l'action radicale d'Yves Guillemot de se séparer d'un proche puissant au sein du groupe constitue un bon signal, Guillemot notifiant à l'ensemble de son équipe managériale que personne n'est intouchable en cas de dérive", conclut Invest Securities.

Enfin, Jefferies a dégradé sa recommandation sur Ubisoft d'Achat à Conserver et réduit son objectif de cours de 89 à 74 euros. Le broker estime que les victimes de harcèlements pourraient considérer la direction comme responsable ce qui pourrait avoir des conséquences financières, notamment via des litiges et des productions retardées.

En outre, le bureau d'études souligne que les deux principaux lancements à venir : Watch Dogs Legion en octobre, et Assassin's Creed fin novembre affronteront la concurrence directe de Cyberpunk 2077 et Call of Duty.  



source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/08/2020

Le groupe MND, spécialiste de la mobilité, des loisirs et de la sécurité en montagne, a annoncé avoir conclu des accords de financements avec l'État français, par l'intermédiaire du Fonds de…

Publié le 05/08/2020

ALTAREARésultat 1er semestre (Après clôture)CREDIT AGRICOLERésultat du deuxième trimestreEURO RESSOURCESRésultat 1er semestreHEXAOMChiffre d'affaires 1er semestre (Après clôture)source : AOF

Publié le 05/08/2020

Disney caracole en tête du Dow Jones ce mercredi, gagnant plus de 9% à 128,030 dollars. Le studio américain a pourtant publié une perte de 4,72 milliards de dollars au troisième trimestre de son…

Publié le 05/08/2020

Accor prévoit un de retour de l’activité au niveau prévalant avant la crise sanitaire seulement en 2023. " Le choc que subit notre industrie est sans précédent et d'une violence inouïe » a…

Publié le 05/08/2020

Accor (-3,86% à 21,44 euros) échoue à la dernière place de l’indice CAC 40 en raison de pertes opérationnelles plus importantes que prévu au premier semestre. Le groupe hôtelier a enregistré…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne