En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-0.62 %
5 049.00
-0.64 %
SBF 120 PTS
4 049.60
-0.66 %
DAX PTS
11 524.34
-0.26 %
Dowjones PTS
25 303.72
-0.55 %
7 150.41
+0.61 %
1.146
-0.42 %

La valeur du jour à Paris - TELEPERFORMANCE surprend avec son changement de gouvernance

| AOF | 267 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - TELEPERFORMANCE surprend avec son changement de gouvernance
Credits  ShutterStock.com


Parmi toutes les nouvelles annoncées par Teleperformance (+0,4% à 125,25 euros) vendredi soir (chiffre d'affaires du troisième trimestre, acquisition, mise à jour du plan stratégique, réunification des fonctions de directeur général et de président), c'est bien l'annonce du changement de gouvernance qui surprend le plus. Quatre ans après avoir confié la direction générale du groupe qu'il a fondé à Paulo César Salles Vasques, Daniel Julien redevient PDG de Teleperformance. Quant à Paulo César Salles Vasques, il retourne chez Teleperformance Brésil dont il prend la présidence non-exécutive.

Ce retour au premier plan de Daniel Julien (65 ans) relance les interrogations sur sa succession, lui qui a cofondé Teleperformance en 1978 et qui en détient 1,7% du capital. "Nous craignons qu'un tel changement dans la gouvernance soit perçu, en première impression, de façon négative car il apparait comme un retour en arrière et parce qu'aucun plan de succession claire n'est présenté", résume UBS.

Avec la mise sur orbite de Paulo César Salles Vasques en 2013, l'avenir de la gouvernance de Teleperformance paraissait pourtant assuré. Mais, "la réalité s'est avérée un peu différente. La question de ma succession n'est donc plus à l'ordre du jour', assure pourtant Daniel Julien dans une interview aux Echos. Soulignant que ce management plus resserré coûte moins cher à la société, le nouveau PDG assure que Teleperformance a besoin d'un "leadership entrepreneurial".

Mais, en dépit de cette critique en creux de Paulo César Salles Vasques, il n'en reste pas moins que son bilan à la tête de Teleperformance est plutôt solide. Entre 2013 et 2016, le chiffre d'affaires du spécialiste des centres d'appels a bondi de 50% à 3,6 milliards d'euros pour un Ebita courant en croissance de plus de 80% à 408 millions d'euros. La marge d'Ebita de Teleperformance est passée sur la période de 9,3% à 11,2%.

Teleperformance met le cap sur 2022

Paulo César Salles Vasques a également lancé en janvier dernier le plan stratégique 2020 de la société, qui mise notamment sur le développement des "services spécialisés", dont les fondations ont été posées avec l'acquisition de LLS en 2016.

Teleperformance a d'ailleurs confirmé ce cap, mettant à jour ses objectifs à l'horizon 2022 cette fois. Le groupe vise à cette date un chiffre d'affaires supérieur à 6 milliards d'euros et un Ebitda récurrent supérieur à 850 millions d'euros. Il ferait donc ressortir une marge de 14,1%. Le spécialiste des centres d'appels prévoit aussi l'acquisition de 500 millions d'euros de chiffre d'affaires sur cette période. Pour le point d'étape de 2020, Teleperformance table sur un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros et une marge d'Ebitda récurrent d'au moins 14%. 

Le chiffre d'affaires également publié au titre du troisième trimestre a confirmé la solidité opérationnel du groupe : sa croissance a atteint 11,4% sur cette période, dont +7,2% en organique, pour un chiffre d'affaires de 1,01 milliard d'euros. Au vu de cette performance, le maintien de la guidance annuelle (plus de 7% de croissance et de 13% de marge) parait prudent, note un broker parisien, car il suppose une stagnation du chiffre d'affaires du quatrième trimestre en organique.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/10/2018

Quatrième séance consécutive de baisse pour l'indice parisien...

Publié le 22/10/2018

Au 3ème trimestre 2018, le chiffre d'affaires d'EssilorLuxottica ressort à 1...

Publié le 22/10/2018

Pour la conception des cuves d'un méthanier d'une capacité de 173 400 m3

Publié le 22/10/2018

                                                                                        …

Publié le 22/10/2018

Chiffre d'affaires du troisième trimestre 2018   Un trimestre très solide   Chiffre d'affaires: 411 millions d'euros Croissance organique de…