En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 796.40 PTS
+0.21 %
4 790.00
+0.08 %
SBF 120 PTS
3 817.34
+0.21 %
DAX PTS
10 886.37
-0.05 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.00 %
6 669.64
+0.00 %
1.139
-0.10 %

La valeur du jour à Paris - STMICROELECTRONICS victime d'un tweet de Donald Trump sur APPLE

| AOF | 277 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - STMICROELECTRONICS victime d'un tweet de Donald Trump sur APPLE
Credits  ShutterStock.com


STMicroelectronics est très sensible à toute information touchant Apple, dont il est un des fournisseurs. Une nouvelle preuve en est apportée aujourd’hui, le fabricant de semi-conducteurs perdant 1,02% à 16,035 euros, soit l'un des plus forts replis de l’indice CAC 40, après l’appel à Apple de Donald Trump à produire aux Etats-Unis. Les autres fournisseurs européens de la firme à la pomme sont eux aussi sous pression : Dialog Semiconductor, AMS…

Le président américain a répliqué à Apple qui avait averti que les nouvelles taxes envisagées sur les importations chinoises affecteraient notamment les Apple Watch et ses casques sans fil. L'iPhone n'a, lui, pas été mentionné. " Les tarifs douaniers vont accroître le coût de nos opérations aux Etats-Unis, détourner nos ressources et désavantager Apple par rapport à ses concurrents étrangers, " a déclaré la firme technologique dans un document déposé auprès du Bureau du représentant américain au commerce. Elle réagissait à la volonté de président américain d'imposer " très prochainement " des taxes sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises.

La réponse Donald Trump ne s'est pas faite attendre.

" Les prix d'Apple pourraient augmenter en raison des droits de douane massifs que nous pourrions imposer à la Chine – mais il existe une solution simple où il y aurait ZERO taxe et même des incitations fiscales. Fabriquez des produits aux Etats-Unis au lieu de la Chine. Commencez à construire des usines maintenant ", a répondu dans un tweet Donald Trump.

Ce dernier a de plus indiqué vendredi soir être prêt à taxer 267 milliards de dollars de produits chinois importés en plus des 200 milliards déjà dans son viseur. Dans un tel scénario, la totalité des importations chinoises serait alors concernée. L'iPhone fabriqué en Chine ne serait donc plus épargné.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

Pierre et Vacances annonce l’acquisition de la start-up française RendezvousCheznous.com, une marketplace lancée en 2014, qui met en relation les vacanciers avec les hôtes locaux pour des…

Publié le 16/01/2019

Reconnu pour la qualité de son offre et la richesse de son écosystème de partenaires Paris, le 16 janvier 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, a été…

Publié le 16/01/2019

Goldman Sachs a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 2,538 milliards de dollars, contre une perte de 1,928 milliard un an plus tôt. Le bénéfice net attribuable aux…

Publié le 16/01/2019

Société Générale Corporate & Investment Banking (SG CIB) a annoncé la nomination de Peter McGahan au poste de Responsable Relations Clients et Banque d’Investissement pour le Royaume-Uni à…

Publié le 16/01/2019

Auditionné au Sénat, Ben Smith, le patron d'Air France KLM a indiqué que l'amélioration de la marge de la compagnie française était la priorité de...