En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
-
5 407.5
-
SBF 120 PTS
4 340.39
-
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.158
+0.06 %

La valeur du jour à Paris - PUBLICIS bondit grâce à des résultats solides et des perspectives encourageantes

| AOF | 281 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - PUBLICIS bondit grâce à des résultats solides et des perspectives encourageantes
Credits  ShutterStock.com


Publicis bondit de 5,10% à 58,58 euros, son plus haut niveau depuis mi-octobre, après avoir fait état d'une fin d'exercice 2017 dynamique. Sur cette période, le groupe de communication a vu son chiffre d'affaires croitre en organique de 2,2%, contre un consensus de 1,9/2%, pour atteindre 2,58 milliards d'euros. Le facteur de soutien le plus appréciable de cette surperformance est à coup sûr l'accélération de la dynamique enregistré en Amérique du Nord. Principal marché de Publicis, cette région a enregistré une croissance organique de 4,4% au quatrième trimestre.

En accélérant une nouvelle fois - la croissance organique en Amérique du Nord était ressortie à 3% au troisième trimestre - ce marché confirme son redressement. Cette tendance est particulièrement soutenue aux Etats-Unis, avec une croissance organique de 4,5% au quatrième trimestre après 3,5 % au troisième. Publicis avait enregistré de grosses difficultés dans ce pays fin 2016 et au tout début de 2017 en raison d'un cocktail particulièrement toxique fait de pertes de contrats publicitaires et de difficultés structurelles chez SapientRazorfish.

Si la restructuration de la filiale digitale de Publicis se poursuit, la tendance s'est bel et bien inversée en termes de contrats et le groupe profite de "la montée en puissance des budgets gagnés depuis l'été 2016 (dont Lowe's, Synergy Pharmaceuticals, Walmart, USAA) et l'effet des gains de début d'année (notamment MolsonCoors et FirstNet)".

Compte tenu de cette fin d'année solide, Publicis a vu sa croissance organique atteindre 0,8% sur l'ensemble de l'exercice 2017. Le consensus compilé par l'entreprise la donnait à 0,7%. Le bénéfice opérationnel 2017 de Publicis a reculé de son côté de 0,7% à 1,5 milliard d'euros, soit 15,5% du chiffre d'affaires (-10 points de base).

Publicis prévoit une baisse de ses coûts de restructuration en 2018

Cette dégradation est liée notamment à la hausse des coûts de restructuration du groupe qui ont atteint 120 millions en 2017. A charges de restructuration constantes, les croissances de la marge opérationnelle en valeur et en taux sont de 2,4 % et 40 points de base respectivement, précise Publicis. Enfin, le résultat net part du groupe est ressorti à 862 millions d'euros contre une perte de 527 millions d'euros en 2016.

En termes de perspectives aussi, la publication recèle des éléments "très encourageants", note Barclays. Publicis, qui avait déjà abandonné à l'automne sa cible chiffrée de marge, a réaffirmé aujourd'hui que cette dernière serait en progression en 2018 et que sa croissance organique allait accélérer par rapport à 2017. Le consensus prévoit une hausse organique des revenus du groupe de 2% cette année et une amélioration de 80 points de base de sa marge. Cette estimation devrait être soutenue par l'annonce faite ce matin par Publicis que ses coûts de restructuration vont baisser à 100 millions d'euros cette année.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/08/2018

Le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov dans sa cellule du camp de Iamalie en Sibérie, sur une photo diffusée le 9 août 2018 ( HO / AFP/Archives )"Oleg Sentsov peut mourir à chaque minute": de…

Publié le 21/08/2018

( Michal CIZEK / AFP )Le cinquantenaire de l'écrasement par les chars soviétiques du "Printemps de Prague" a suscité mardi des appels, y compris à Bruxelles et à Paris, à défendre la…

Publié le 21/08/2018

L'action en justice intentée contre Google par un Californien lui reproche de continuer à le géolocaliser contre sa volonté ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )L'action en justice intentée…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

Le président Emmanuel Macron recevant la Première ministre britannique Theresa May au fort de Brégançon, le 3 août 2018. Sur la photo apparaissent l'épouse du président français, Brigitte…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…