En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 877.55 PTS
+1.74 %
4 877.50
+1.79 %
SBF 120 PTS
3 891.46
+1.82 %
DAX PTS
11 197.15
+2.55 %
Dowjones PTS
24 582.64
+0.87 %
6 785.32
+1.00 %
1.136
-0.21 %

La valeur du jour à Paris - OSE IMMUNOTHERAPEUTICS : Janssen quitte le navire

| AOF | 231 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - OSE IMMUNOTHERAPEUTICS : Janssen quitte le navire
Credits  ShutterStock.com


En net repli à l'ouverture, OSE Immunotherapeutics ne cède plus que 4,7% à 3,6 euros après la décision de son partenaire américain Janssen Biotech de lui rendre le programme FR104, un traitement contre la polyarthrite rhumatoïde. Le choix de la biotech américaine a été motivé par une révision interne de sa propre stratégie et une priorisation de son portefeuille de produits. Janssen abandonne OSE Immunotherapeutics à un moment important. Les deux groupes s'apprêtaient à lancer un essai de phase 2 dont les coûts auraient été pris en charge par Janssen.

En règle générale, quand une telle annonce survient, deux questions se posent. Premièrement : Janssen serait-il moins confiant dans les perspectives de FR104 ? Deuxièmement, OSE Immunotherapeutics a-t-il les moyens de poursuivre seul le développement du programme ?

Le communiqué du jour cherche à répondre à la première question. L'abandon de Janssen s'expliquerait en effet par une nouvelle orientation stratégique du groupe.

Le communiqué répond, plus partiellement, à la deuxième question. La biotech française "évalue d'ores et déjà les meilleures options pour continuer un développement robuste du produit, y compris des opportunités de partenariat mondial".

En janvier 2017, une autre biotech française, Adocia avait vécu pareille mésaventure. Sans prévenir, Eli Lilly avait rompu un accord de développement, provoquant la division par trois du cours d'Adocia. Ce dernier a cherché pendant plus d'un an un nouveau partenaire, en l'occurrence le chinois Tonghua Dongbao.

La situation d'Ose Immunotherapeutics semble moins problématique. La biotech dispose de plusieurs cordes à son arc. Elle a signé en avril un nouvel accord mondial avec Boehringer Ingelheim sur son produit OSE-172 qui pourrait lui permettre de recevoir plus de 1,1 milliard d'euros.

Par ailleurs, le groupe a lancé un essai de phase 3 sur son traitement Tedopi dans le cancer du poumon.

Enfin, la biotech, en partenariat avec Servier, devrait entamer une phase clinique pour son traitement OSE-127 contre les maladies inflammatoires de l'intestin.

D'un point de vue financier, le groupe disposait au 30 juin de 18,6 millions de trésorerie et d'une visibilité financière jusqu'au second semestre 2019. De plus avait-elle indiqué, des paiements d'étapes liés aux partenariats pourraient générer une trésorerie de 27 millions supplémentaires.

Dans les jours à venir, les analystes feront sans doute le point sur l'impact financier de l'abandon de Janssen. En attendant, certains investisseurs jouent la prudence.





LEXIQUE
Essais cliniques (Phases I, II, III)
Phase I : test de la molécule à petite échelle sur les humains pour évaluer sa sécurité, sa tolérance, ses propriétés métaboliques et pharmacologiques.

Phase II : évaluation de la tolérance et de l'efficacité sur plusieurs centaines de patients pour identifier les effets secondaires.

Phase III : évaluation du rapport bénéfice / risque global auprès de plusieurs milliers de patients.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Chargeurs gagne 2,57% à 19,19 euros, après avoir annoncé une nouvelle organisation pour son pôle Technical Substrates, et précisé ses ambitions pour 2021, où il anticipe notamment franchir 100…

Publié le 18/01/2019

Schlumberger a réalisé au quatrième trimestre 2018 un bénéfice net de 538 millions de dollars, ou 39 cents par action, contre une perte de 2,26 milliards, ou 1,63 dollar par action, un an plus…

Publié le 18/01/2019

GameStop, le premier distributeur mondial de jeux vidéo, a enregistré des ventes meilleures que prévu en fin d’année. Sur la période de 9 semaines s’étant achevée le 5 janvier, ses revenus…

Publié le 18/01/2019

IDI, groupe coté spécialiste du capital investissement, a pris une participation minoritaire dans Group Label pour un investissement en fonds propres de 12 millions d’euros. Group Label…

Publié le 18/01/2019

Neopost annonce la nomination de Martha Bejar (57 ans), experte américaine dans le domaine des logiciels, en qualité d’administratrice indépendante au Conseil d`administration et ce, à compter…