En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 348.45 PTS
-0.44 %
5 343.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 288.47
-0.50 %
DAX PTS
12 571.22
-0.98 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

La valeur du jour à Paris NEOPOST : une sanction qui ne fait pas un pli

| AOF | 230 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris NEOPOST : une sanction qui ne fait pas un pli
Credits  ShutterStock.com


Neopost dégringole de 11,10% à 24,83 euros après un chiffre d'affaires trimestriel décevant. Au troisième trimestre, le fabricant de machines à affranchir a réalisé un chiffre d'affaires en baisse de 6,1% à 263 millions d'euros. Le consensus attendait un chiffre d'affaires de 269 millions d'euros. A taux de change et périmètre constants, la baisse de l’activité est de 2,5%.

"Ce trimestre a été marqué par la sous-performance ponctuelle de notre division Enterprise Digital Solutions (EDS) en raison de la faible croissance de GMC Software et des difficultés rencontrées par icon Systemhaus" a précisé la compagnie.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre 2017 de la division EDS s'est élevé à 33 millions d'euros, en baisse de 6,5%. Une baisse qui ne permettra pas d'atteindre l'objectif de croissance organique à deux chiffres pour l'ensemble de l'année 2017 pour cette division.

Cette publication n'est pas sans effet sur les analystes. Ainsi Oddo BHF (recommandation Neutre) et Gilbert Dupont (recommandation Accumuler) ont abaissé leur objectif de cours de 38 euros à 32 euros pour le premier et de 37 euros à 33 euros pour le second. Les courtiers ont revu leurs prévisions annuelles à la baisse mais retiennent également le retour de la croissance prévu au quatrième trimestre.

En effet, les mesures prises durant le trimestre et la qualité du portefeuille d'affaires de GMC Software devraient permettre de retrouver une croissance organique soutenue dès le trimestre prochain a indiqué Denis Thiery, le PDG de Neopost.

Cette publication bien que décevante ne remet pas en question les ambitions du groupe à moyen terme. Il prévoit de renouer avec une croissance organique de son chiffre d'affaires. Elle permettra également de maintenir un niveau de marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieur à 18% tout au long de cette période de transformation pour viser à terme une marge opérationnelle courante, hors charges liées aux acquisitions, supérieure à 20%.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les actifs risqués continuent à subir des dégagements ce jeudi. Les tensions commerciales restent en filigrane même si aucun nouveau rebondissement n'est à signaler depuis deux jours maintenant.…

Publié le 21/06/2018

Appel au marché afin de poursuivre l'exploitation...

Publié le 21/06/2018

Prismaflex bondit de 11,4% à 21,5 euros, un nouveau sommet pour cette année. Le titre de l'imprimeur numérique et fabricant de panneaux d'affichage est désormais à son plus haut niveau depuis…

Publié le 21/06/2018

Par courrier reçu le 21 juin 2018 par l'AMF, la société néerlandaise NN Group N...

Publié le 21/06/2018

Le titre poursuit sa progression au-dessus d'une ligne de tendance haussière qui soutient les cours depuis le 23 mars. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances…