5 273.59 PTS
-0.15 %
5 273.0
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 227.71
-0.09 %
DAX PTS
12 455.09
+0.03 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
22 149.21
+1.97 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris - MBWS traverse une période difficile

| AOF | 405 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - MBWS traverse une période difficile
Credits  ShutterStock.com


Marie Brizard Wine & Spirits "boit la tasse" à la Bourse de Paris. Le titre de l'ex-Belvédère chute de plus de 7% à 14,22 euros, pénalisé par des résultats semestriels dégradés et des perspectives moroses. Le groupe connu pour sa liqueur Marie Brizard, son whisky William Peel ou sa vodka Sobieski subit une forte pression sur les prix en France comme sur le marché de la vodka en Pologne et aux Etats-Unis.

En France (70% du chiffre d'affaires, hors activité de distribution), les grandes surfaces tirent vers le bas les prix des alcools de moyenne gamme, le cœur de l'activité du groupe, pour relancer une demande atone.

Marie Brizard subit une guerre des prix sur la vodka...

En Pologne, Marie Brizard Wine & Spirits doit affronter la concurrence des marques locales de vodka mais aussi celles des géants du secteur telles que l'Absolut et la Wyborowa de Pernod Ricard, la Smirnoff de Diageo, ou la Żubrówka de la Central European Distribution Corporation (CEDC), l'un des principaux producteurs de vodka au niveau mondial.

Aux Etats-Unis, le repli de la demande de vodka observé ces dernières années après une période florissante a conduit les principaux producteurs à se lancer dans une guerre des prix en vue de gagner des parts de marché.

Certes, Marie Brizard Wine & Spirits a réalisé au premier semestre 2017 un résultat net part du groupe qui s'élève à 2,2 millions d'euros contre une perte de 13,5 millions au premier semestre 2016. Mais, cette progression est tirée essentiellement par une plus-value liée à la vente du siège historique de Marie Brizard à Bordeaux, et par la baisse des charges financières suite au remboursement de l'intégralité de la dette gelée en 2016.

L'Ebitda s'est dégradé à -1,9 million contre 0,4 million un an auparavant. Cette dégradation est liée à la hausse de 3 millions des investissements promotionnels et marketing, et à l'impact sur le premier semestre 2017 du renforcement des équipes réalisé au cours du second semestre 2016.

... qui pourrait peser sur ses marges à court terme

La marge brute est ressortie à 72,5 millions. Le taux de marge brute s'est établi à 34,1%, en recul de 0,4 point.

Comme annoncé le 27 juillet dernier, le chiffre d'affaires net consolidé s'est élevé à 212,5 millions, en progression de 3,9%.

MBWS anticipe, pour le second semestre 2017, un maintien de la forte pression concurrentielle sur le marché de la vodka en Pologne et aux Etats-Unis, avec un impact potentiel à court terme sur les marges du groupe. A long terme, le groupe a estimé que cette tendance renforçait la pertinence du business model mainstream et confortait le groupe dans la réalisation de sa stratégie de croissance pour 2020.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

Worldline (-4,77% à 42,74 euros) affiche la plus forte baisse de l’indice SBF 120, plombé par l’abaissement de l’opinion de Credit Suisse de Neutre à Sous-performance. Le bureau d’études a…

Publié le 19/02/2018

Une remontée en puissance coûteuse...

Publié le 19/02/2018

'Shadow of the Colossus' de Sony sur PS4 prend la première place...

Publié le 19/02/2018

Objectif rehaussé à 140 euros

Publié le 19/02/2018

La progression du titre observée le 16 février lui a permis de dépasser la résistance des 133.6 euros, libérant un nouveau potentiel de hausse. Du côté des indicateurs techniques, la moyenne…

CONTENUS SPONSORISÉS