En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 565.37 PTS
-3.49 %
4 571.00
-3.29 %
SBF 120 PTS
3 627.68
-3.32 %
DAX PTS
11 608.37
-3.77 %
Dow Jones PTS
26 891.40
-2.08 %
11 323.44
-2.38 %
1.174
-0.43 %

La valeur du jour à Paris Le luxe frappé par l'épidémie de coronavirus en Chine

| AOF | 899 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris Le luxe frappé par l'épidémie de coronavirus en Chine
Credits  ShutterStock.com


Kering chute de 4% à 575 euros, LVMH abandonne 2,8% et Hermès de 2,3%. Le luxe, qui avait résisté au Brexit, à la guerre commerciale, au ralentissement mondiale et même aux troubles à Hong Kong, pourrait souffrir devant l'épidémie de coronavirus apparue à Wuhan, dans le centre de la Chine. Ce virus, qui s'attrape par voie orale, apparait fortement anxiogène et pourrait conduire les Chinois à limiter leurs déplacements et leur consommation. L'épidémie tombe d'autant plus mal qu'elle survient à la veille du Nouvel An Chinois, où 600 millions de Chinois s'apprête, en théorie, à voyager.

Interrogé par AOF, Frédéric Rozier, responsable Gestion de Portefeuilles, Mirabaud France, redoutait depuis quelques jours le repli du luxe dans le sillage de l'épidémie.

Le gérant rappelle l'impact majeur de l'épidémie de grippe H5N1 en Asie en 2002/2003. A l'époque, le virus avait touché environ 8 000 personnes et provoqué le décès de 800.

La croissance organique des groupes de luxe avait été nettement affectée. Celle de LVMH était passée de +6% au premier trimestre 2003 à -4% au deuxième trimestre. Celle d'Hermès était passée de +5% à +1%. De plus par rapport à aujourd'hui, le poids de l'Asie dans le secteur était bien mois fort.

En tout état de cause souligne Frédéric Rozier, les valorisations avaient chuté en moyenne de 25% entre le début de la crise, en décembre 2002 et son apogée, en mars 2003.

"Compte tenu des valorisations actuelles du secteur, cette nouvelle épidémie représente un bon prétexte pour prendre ses bénéfices", estime le gérant.

D'autant que, selon lui, il est clair que si l'épidémie se propage aux zones les plus peuplés de Chine continentale, les autorités n'auront d'autre choix que de limiter les déplacements, ce qui aura un impact fort sur les ventes de produits de luxe.

Aujourd'hui, la Chine continentale pèse environ 35% des ventes de Swatch, 15% de celles de Gucci,18 % de celles d'Hermès et 16% celles de LVMH.

"Pour autant, le secteur s'était ensuite rattrapé avec un rebond de 6% de la croissance organique de LVMH au troisième trimestre 2003 et de 9% pour Hermès", tempère Frédéric Rozier.



source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 28/10/2020

LVMH et Tiffany vont-ils trouver un terrain d'entente et éviter de passer devant les tribunaux pour régler leur conflit ? L'hypothèse a pris de...

Publié le 27/10/2020

Le point sur la feuille de route...

Publié le 26/10/2020

Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires consolidé de SMCP a atteint 248,4 millions d'euros (274,5 ME au 3e trimestre 2019), en baisse de -10,6% en...

Publié le 26/10/2020

CAPGEMINIL'entreprise de services du numérique publiera (avant Bourse) son chiffre d'affaires du troisième trimestre.MAISONS DU MONDEL'enseigne d'ameublement et de décoration publiera (après…

Publié le 26/10/2020

Lundi 26 octobre 2020COFACELa société d'assurance-crédit publiera (après Bourse) ses résultats du troisième trimestre.EUROPCARLe spécialiste de la location de véhicules publiera (avant Bourse)…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/10/2020

La déception doit être bien grande pour Heathrow qui a perdu sa place d'aéroport le plus fréquenté en Europe au profit de Paris-Charles de Gaulle. L’aéroport londonien a reproché le peu de…

Publié le 28/10/2020

Dans le rouge en début de séance,Carrefour s'est retourné en milieu de matinée et affiche désormais un gain de 1,5% à euros sur la place parisienne...

Publié le 28/10/2020

Dans un contexte de double crise (Covid-19 et immobilisation du 737 MAX), Boeing entend de nouveau réduire ses effectifs. Le géant aéronautique souhaite supprimer 7 000 postes supplémentaires…

Publié le 28/10/2020

General Electric a publié un bénéfice par action ajusté de 6 cents au troisième trimestre de son exercice 2020, au-dessus de la perte de 4 cents anticipée par le consensus FactSet. Les revenus…

Publié le 28/10/2020

Fnac Darty plonge encore de 10% à 33,6 euros à la mi-journée à Paris, sur des craintes de nouveau confinement généralisé en France pour faire face à...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne