5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris La fusion SIEMENS-ALSTOM sur les rails et favorable aux actionnaires

| AOF | 170 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris La fusion SIEMENS-ALSTOM sur les rails et favorable aux actionnaires
Credits Carsten reisinger  ShutterStock.com


Alstom bondit de 5,17% à 35,38 euros après la confirmation de son rapprochement avec Siemens Mobility, la branche ferroviaire du conglomérat allemand, pour créer le numéro un européen du secteur baptisé Siemens-Alstom. Bouygues, premier actionnaire d'Alstom, gagne 2,44% à 40,15 euros, en tête du CAC 40. A Francfort aussi, l'opération est bien accueillie : Siemens progresse de 2,02% à 118,90 euros. Les analystes apprécient des synergies supérieurs aux attentes et les deux dividendes exceptionnels.

Selon Alstom, le nouvel ensemble devrait dégager 470 millions d'euros de synergies au plus tard quatre ans après la réalisation de l'opération. Dans une présentation aux analystes, Siemens a précisé que la fusion sera relutive en termes de bénéfice par action au bout de 2 ans après la clôture. La nouvelle entité prévoit ainsi une marge opérationnelle ajustée de 11-14% d'ici 2023 contre 8,7% pour Siemens en 2016 et 5,8% pour Alstom.

Dans le cadre de la fusion, les actionnaires existants d'Alstom recevront deux dividendes spéciaux de 4 euros par action. Le premier sera versé après la clôture de l'opération et le second une fois cédées les options de vente d'Alstom dans les co-entreprises avec General Electric.

Annoncé comme un rapprochement en égaux (Siemens prend 50% d'Alstom), il s'agit en fait d'une prise de contrôle de l'ex fleuron industriel français par son concurrent allemand. Ce dernier devient en effet l'actionnaire principal du nouvel ensemble. Siemens aura également la possibilité d'acquérir des actions d'Alstom au plus tôt quatre ans après la clôture de la transaction attendue fin 2018.

Le nouveau groupe aura son siège mondial en France, avec à sa tête Henri Poupart-Lafarge, le PDG d'Alstom. La direction de l'activité Matériel Roulant sera également localisée en région parisienne tandis que le siège de l'activité Mobility Solutions sera à Berlin. La nouvelle entité restera cotée en France et sera nommée Siemens Alstom.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS