En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 500.72 PTS
-0.25 %
5 492.50
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 331.53
-0.21 %
DAX PTS
12 245.32
+0.14 %
Dowjones PTS
26 587.50
+0.15 %
7 630.03
+0.51 %
1.137
+0.03 %

La valeur du jour à Paris FIAT CHRYSLER retire son offre de fusion avec RENAULT

| AOF | 143 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris FIAT CHRYSLER retire son offre de fusion avec RENAULT
Credits Juliuskielaitis  ShutterStock.com


Le mariage entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles (FCA) n’aura finalement pas lieu. Le constructeur italo-américain a, en effet, brusquement retiré son offre de fusion cette nuit. FCA estime que « les conditions politiques en France ne sont actuellement pas réunies pour qu’une telle combinaison voie le jour avec succès ». Le groupe a perdu patience alors que le conseil d’administration de Renault n’a pas été en mesure de prendre une décision, l’Etat Français, qui détient 15% du groupe, ayant demandé un report du vote.

L'Etat souhaitait un délai additionnel de 5 jours pour s'assurer du soutien explicite de Nissan à l'opération. Sur les 4 conditions posées par la France à la fusion, c'est la seule sur laquelle un accord n'avait pas été trouvé, explique Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie. Les autres conditions portaient sur la préservation de l'emploi, une gouvernance équilibrée, et la participation de ce futur ensemble industriel à l'initiative des batteries électriques engagée avec l'Allemagne.

Cet arrêt brutal du projet de fusion se traduit par une lourde chute de Renault (-7,50%) sur la place de Paris, tandis que Fiat Chrysler ne cède que 0,31% à Milan. L'opération devait donner naissance au troisième constructeur automobile mondial et permettre de générer d'importantes synergies (environ 5 milliards d'euros par an).

Quel avenir désormais pour Renault ? Plusieurs scénarios sont sur la table. Le premier se dessine dans la première place du CAC 40 : PSA. Longtemps favori pour un rapprochement avec FCA, le groupe au lion pourrait profiter de l'occasion pour doubler son rival Renault.

A moins que les discussions ne reprennent entre Renault et FCA. Ce matin, Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics, a estimé que la porte n'était pas fermée et qu'une reprise des discussions pourraient reprendre "dans les prochains temps". Cette option aurait du sens puisque la grande majorité du conseil d'administration de Renault était favorable à cette fusion, à l'exception d'un représentant de la CGT et de l'abstention des représentants de Nissan, selon les Echos.

Si cette reprise de contact ne matérialise pas, la question de la consolidation de la relation entre Renault et Nissan se posera de nouveau. Le constructeur français détient actuellement 43,4% de Nissan, alors que le japonais ne détient en retour que 15% du français, sans droit de vote.

Cette épineuse question du renforcement de l'influence de Renault sur Nissan a toujours suscité l'opposition du japonais et conduit à l'éclatement de l'affaire Carlos Ghosn en novembre dernier.



source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/06/2019

Txcom est un fabricant français spécialisé dans les produits "mécatroniques"..

Publié le 26/06/2019

Forte demande pour la levée inaugurale de plus de 250 ME du Groupe Lagardère par placement privé de droit allemand au format Schuldscheindarlehen...

Publié le 26/06/2019

L'approbation de la FDA a pris appui sur les résultats de deux essais pivots : Sinus et Liberty...

Publié le 26/06/2019

Il est rappelé qu'au 31 décembre 2018, 6.002 titres Paragon ID et 22.384,39 euros de solde en espèces figuraient au compte de liquidité...