En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 337.95 PTS
-0.64 %
5 344.00
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 289.61
-0.47 %
DAX PTS
12 591.43
-0.82 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

La valeur du jour à Paris - ERAMET éconduit par MDL

| AOF | 102 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - ERAMET éconduit par MDL
Credits  ShutterStock.com


A deux jours du choc footballistique entre la France et l'Australie, le monde des affaires a raté une occasion de déminer la tension "sportive" entre les deux pays. Eramet abandonne 2,32% à 126,30 euros après le rejet par l'australien MDL de son offre d'achat améliorée, estimant qu'elle sous-valorisait encore la société. Mercredi, le groupe minier français avait relevé son offre de près de 20% pour tenter de séduire les actionnaires récalcitrants et le conseil d'administration de MDL. En pure perte donc.

Eramet proposait, entièrement en cash, 1,75 dollar par action australien, soit une prime de 59% par rapport au cours moyen de sa cible sur un mois. L'offre, qui valorisait MDL à 344,7 millions de dollars australiens, était la dernière d'Eramet.

Le français avait pourtant obtenu, à hauteur de 13,3% des actions de MDL, le soutien de certains de ses principaux actionnaires.

L'australien a donc tenu bon face à l'appétit du groupe français. Ce dernier lorgnait la totalité de la société TiZir, présente dans le domaine des sables minéralisés (dioxyde de titane et zircon) au Sénégal et en Norvège, qu'il détient à parité avec MDL depuis sa création en 2011.

Fin avril, à l'occasion du lancement de l'offre initiale, le PDG d'Eramet, Christel Bories, aux commandes de l'entreprise depuis un an, affirmait que cette opération obéissait à un mouvement logique, en ligne avec la stratégie du groupe.

Des analystes jettent le doute sur les perspectives d'Eramet

Elle permettrait en effet de consolider TiZir au sein de son portefeuille au moment même où le groupe a amélioré sa flexibilité financière. Étant donné la nature de TiZir et de l'industrie des sables minéralisés, le groupe pensait qu'il était préférable pour TiZir d'être intégralement détenu au sein d'un portefeuille plus large et diversifié tel que le sien.

S'agit-il d'un premier échec pour Christel Bories qui aurait pu signer la première opération de croissance externe d'Eramet depuis 12 ans ? Rien n'est moins sûr. Le groupe est sorti l'an dernier d'une crise cyclique sans précédent, qui aurait pu lui coûter son existence. Par ailleurs, son activité est fortement corrélée aux cours des métaux de base, fortement volatils.

Les observateurs se souviennent que des géants miniers comme Rio Tinto, BHP Billiton ou Glencore ont longtemps regretté leur boulimie d'acquisitions en 2006-2007 juste avant l'explosion de la crise des subprimes qui a fait plonger les cours des métaux.

Dans une note publiée en début de mois, Exane BNP Paribas avait jeté le doute sur les perspectives d'Eramet, soulignant que les prix du manganèse avaient chuté de 22% depuis mars. Le broker avait donc abaissé son opinion sur le titre de Neutre à Sous-performance et réduit son objectif de cours à 104 euros.

Lundi, Bank of America-Merrill Lynch avait, lui, dégradé sa recommandation sur le titre d'Achat à Sous-performance et abaissé son objectif de cours de 183 à 130 euros.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…