En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 338.35 PTS
-0.91 %
5 337.00
-0.90 %
SBF 120 PTS
4 283.09
-0.81 %
DAX PTS
12 406.84
-1.37 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

La valeur du jour à Paris - ENGIE soutenu par l'allègement de l'Etat

| AOF | 357 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - ENGIE soutenu par l'allègement de l'Etat
Credits Gerard bottino  ShutterStock.com


Engie progresse de 0,93% à 14,105 euros après la cession par l’Agence des participations de l'Etat (APE) de 4,1 % du capital, soit 99,9 millions de titres pour 1,53 milliard d'euros. Les investisseurs accueillent favorablement le repli de la part de l'Etat au sein du géant français de l'énergie. Au terme de cette opération en effet, l'Etat détient, via l'APE, 24,1 % du capital et 27,6 % des droits de vote du groupe. Dans un communiqué, le ministère de l’Économie a précisé que l'Etat restait l'actionnaire de référence du groupe.

Financièrement, la date de l'opération fait sens. Le cours du titre Engie a grimpé de près de 16% depuis le début de l'année. Les fonds récoltés serviront à abonder un fonds de 10 milliards d'euros pour l'innovation. Ils pourraient également servir à financer l'augmentation de capital d'Areva de 4,5 milliards d'euros réalisée cet été pour éviter la faillite de l'entreprise nucléaire.

Cette cession devrait en appeler d'autres. Si l'Etat conservera sans nul doute ses participations sensibles comme Airbus, Areva, CNP Assurances, EDF, Eramet ou Eutelsat, il pourrait rapidement s'alléger dans des sociétés moins stratégiques.

Les attentes sont fortes autour de Paris Aéroport, dont l'Etat détient 50,6% du capital, et dont une partie pourrait intéresser Vinci. En Bourse, le titre Paris Aéroport cède 1,24% à 147,15 euros. Air France-KLM, dont l'Etat détient 17,6% pourrait également être concerné tout comme Orange, détenu à 23% par l'Etat.



source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Michelin a annoncé une réduction de capital par annulation de 648...

Publié le 25/06/2018

INFORMATION PRESSE Clermont-Ferrand, le 25 juin 2018       COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN         REDUCTION DU CAPITAL Annulation de 648 231 actions en…

Publié le 25/06/2018

General Electric serait sur le point de conclure la cession de ses activités de moteurs industriels au groupe de capital-investissement Advent International, a révélé hier le Wall Street Journal.…

Publié le 25/06/2018

Le titre a enfoncé la zone de support des 66.6 euros qui soutenait les cours depuis avril dernier. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances sont sur le point…

Publié le 25/06/2018

Acquisition d'actions sur le marché...