En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.18 PTS
-0.89 %
4 851.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
3 860.64
-0.81 %
DAX PTS
10 863.33
-0.56 %
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.129
-0.62 %

La valeur du jour à Paris ENGIE pourrait sortir de SUEZ

| AOF | 313 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris ENGIE pourrait sortir de SUEZ
Credits Gerard bottino  ShutterStock.com


En hausse de 0,28% à 12,71 euros, Engie signe l'une des rares progressions du CAC 40, soutenu par la spéculation concernant une cession de sa participation dans Suez Environnement. Le titre du numéro deux mondial des services à l'environnement (+1,02% à 12,82 euros) profite également de cette information de presse. Selon les Echos, le conseil d'administration d'Engie se laisse encore du temps avant de trancher sur le sort de sa participation de 32% dans Suez Environnement.

Les administrateurs d'Engie et des membres du comité exécutif ont donc abordé la question lors d'un séminaire jeudi et vendredi dernier sur la stratégie du groupe.

Selon une source au sein du groupe citée par le quotidien, cette participation de 32% est "trop ou trop peu".

Il faudra décider soit de vendre, ce qui rapporterait 2,5 milliards d'euros au cours actuel, soit au contraire, de lancer une offre sur Suez Environnement pour créer un nouveau géant français des services.

Officiellement, la décision n'a pas encore été prise, même si l'hypothèse d'une cession paraît la plus probable, croit savoir Les Echos.

Suez souhaiterait qu'Engie se décide rapidement car le groupe est en plein processus de succession.

Les mandats du directeur général, Jean-Louis Chaussade, et du président, Gérard Mestrallet, expirent l'an prochain. "Trouver des successeurs sans savoir ce qu'Engie compte faire est compliqué ", juge un connaisseur de Suez cité par Les Echos. 

Dans le cadre de la future stratégie, qui doit être dévoilée début 2019 au cours d'une journée investisseurs, Engie a également réfléchi à son équilibre géographique.

La France, la Belgique et le Brésil ont un poids prépondérant jugé dangereux par certains au sein du groupe, rapporte le journal.

La sensibilité d'Engie aux soubresauts de l'économie brésilienne et aux variation du real, ainsi qu'aux difficultés traversées par le nucléaire belge, inquiètent.

Le groupe pourrait se renforcer dans d'autres pays comme les Etats-Unis, certains Etats d'Amérique latine, les pays du Golfe ou encore l'Australie et l'Afrique du Sud, poursuit Les Echos.

A l'inverse, il devrait sortir totalement de plus de 70 pays où sa présence est trop insignifiante.

Engie envisagerait enfin de revoir sa présence dans certains services aux particuliers dont les bénéfices sont jugés trop faibles.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Les marchés actions se replient nettement en raison de craintes sur la croissance mondiale. En Chine, la croissance de la consommation en novembre est au plus bas depuis 15 ans à +8,1% et la…

Publié le 14/12/2018

Rothschild & Co remplacera Solocal Group au sein de l’indice SBF 120 à partir du 24 décembre 2018, a annoncé Euronext.source : AOF

Publié le 14/12/2018

2,1 Milliards d'Euros...

Publié le 14/12/2018

Le titre casse un large canal baissier en place depuis mai dernier. Du côté des indicateurs techniques, les cours évoluent au-dessus de leurs moyennes mobiles à 20 et 50 séances tandis que le RSI…

Publié le 14/12/2018

LVMH a frappé un grand coup. Le groupe français a conclu un accord pour acquérir la chaîne d'hôtels haut de gamme Belmond. La transaction valorise les fonds propres de Belmond 2,6 milliards de…