5 395.16 PTS
-0.07 %
5 399.00
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 301.72
-0.04 %
DAX PTS
13 170.62
+0.13 %
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à paris - EDF manque de jus

| AOF | 219 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à paris - EDF manque de jus
Credits  ShutterStock.com


En repli de 3,15% à 10,285 euros, EDF accuse la plus forte baisse du SBF120, pénalisé par Exane BNP Paribas. Selon une source de marché, le broker a dégradé son opinion sur l’électricien public de Neutre à Sous-performance. Le bureau d'études indique que le demande inattendue de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) d'arrêter dans les délais les plus courts les quatre réacteurs du Tricastin, dans la Drôme, met en avant le manque de visibilité sur le niveau de disponibilité de la production d’électricité du groupe.

Par ailleurs, le courtier a fait part de sa déception vis-à-vis du calendrier politique. Il espérait en effet qu'Emmanuel Macron accélère la réforme du marché européen du carbone, un facteur de soutien à une hausse des prix de l'électricité. Or, plus de quatre mois après l'élection présidentielle, le dossier en stand-by.

L'analyste rappelle enfin l'intensification de la concurrence comme en témoigne la surperformance de Direct Energie, et l'incapacité de l’électricien à dégager des flux de trésorerie.

Mauvaise fin de semaine donc pour EDF, qui a cédé 2,16% hier dans le sillage de l'annonce sur Tricastin.

L'ASN a justifié cet arrêt provisoire par les risques d'inondation de la centrale située près du Rhône. Sa décision intervient après la déclaration, en août, d'un événement significatif pour la sûreté par EDF. Ce dernier jugeait qu'en cas de séisme, il existait un risque de rupture d'une partie de la digue du canal de Donzère-Mondragon protégeant le site.

L'ASN a souligné que " l'inondation pourrait conduire à un accident de fusion du combustible nucléaire des quatre réacteurs et rendrait particulièrement difficile la mise en œuvre des moyens de gestion d'urgence internes et externes ".

L'électricien public a évidement répondu qu'il appliquerait la décision de l'ASN dans les meilleurs délais, tout en précisant qu'il ne voyait pas la nécessité d'arrêter les quatre réacteurs pendant la durée des travaux.

Au final, la centrale devrait ré-ouvrir début novembre après quelques millions d'euros de travaux.

Dans ce cadre, EDF a révisé à la baisse son objectif de production nucléaire pour 2017, à 385-392 térawattsheure (TWh), contre une prévision initiale de 390-400 TWh. L'entreprise devrait, selon Philippe Sasseigne, le directeur du parc nucléaire d'EDF, perdre de l'ordre de 120 millions d'euros sur la base d'un prix de 40 euros par MWh. EDF a toutefois confirmé ses objectifs financiers pour 2017 et 2018.



source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

Eurazeo (+1,72% à 76,79 euros) affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice SBF 120, bénéficiant des annonces de sa journée investisseurs de vendredi. Celle-ci était centrée sur…

Publié le 11/12/2017

Une cotation directe...

Publié le 11/12/2017

Natixis voit plus bas

Publié le 11/12/2017

Après bien des déceptions

Publié le 11/12/2017

L'analyste a relevé son objectif de cours sur le groupe ce matin...

CONTENUS SPONSORISÉS