5 438.01 PTS
-0.01 %
5 383.50
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 340.45
-0.07 %
DAX PTS
12 624.67
+0.42 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.12
+0.86 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris - DANONE en hausse après les rumeurs de départ de Franck Riboud

| AOF | 317 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - DANONE en hausse après les rumeurs de départ de Franck Riboud
Credits  ShutterStock.com


En hausse en matinée après la publication d'un chiffre d'affaires du troisième trimestre supérieur aux attentes, Danone (+1,12% à 70,13 euros) accélère sa progression à la mi-séance. Le titre profite désormais du retour de la spéculation concernant son avenir après une information du Monde annonçant le départ de Franck Riboud de la présidence de l’entreprise fondée par son père Antoine. Le timing de ce départ, 20 mois avant l’échéance de son mandat, constitue une surprise. L'environnement est en effet particulièrement mouvementé dans le secteur agroalimentaire.

Récemment, des fonds activistes sont montés au capital de Nestlé et de Procter & Gamble afin de les inciter à prendre des mesures susceptibles de doper leur cours de Bourse. Unilever est parvenu, lui, à échapper à l'appétit de Heinz, lui-même propriété de l'investisseur américain Warren Buffett, et d'un fonds de capital-investissement brésilien 3G Capital.

Danone lui-même a vu le fonds Corvex racheter 400 millions de dollars de ses actions cet été, relançant une spéculation que le président français, Emmanuel Macron, ne peut (veut ?) pas enrayer. Lors de la campagne présidentielle comme une fois élu, le chef de l'Etat n'a pas déclaré officiellement qu'il défendrait le groupe contre un raid hostile d'une multinationale, telle que Kraft ou Coca-Coca.

De son côté, Bruno Le Maire, le ministre de l'économie, a affirmé cet été que la France avait la capacité d'empêcher des prédateurs de racheter au rabais des grandes entreprises françaises. A suivre donc.

Concernant Danone, une approche inamicale ne devrait pas se faire "au rabais'. Dans le sillage de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel solide, le titre a atteint un record historique de 71 euros et semble avoir de la marge de progression. Kepler Cheuvreux s'est fixé comme objectif de cours 75 euros, Natixis 79 euros.

Danone a réalisé au troisième trimestre un chiffre d'affaires consolidé de 6,454 milliards d'euros, en progression de 16,6%. Il est augmentation "en données comparables New Danone", c'est-à-dire en intégrant la contribution de WhiteWave dès son acquisition, de 4,7%. "Cette croissance reflète une hausse des volumes de 0,4%, et une progression en valeur de 4,3%", a précisé le groupe d'agroalimentaire. La croissance a été tirée par la Nutrition spécialisée : +17,8%.

Danone a réaffirmé ses prévisions d'une croissance annuelle à deux chiffres, supérieure à 12%, du bénéfice net par action courant à taux de change constant.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

Réagissant à l'information du Monde selon laquelle Vincent Bolloré a été placé en garde à vue pour être entendu sur les soupçons de corruption pesant sur l'attribution, en 2010, de…

Publié le 24/04/2018

Les valeurs pétrolières soutiennent notamment la tendance

Publié le 24/04/2018

Vincent Bolloré serait en garde à vue ! Selon les informations du 'Monde', le milliardaire breton a été placé en garde à vue dans le cadre d'une...

Publié le 24/04/2018

PSA (-1,44% à 20,49 euros) accuse l’un des plus fort repli du CAC 40, dans le sillage d’une publication du premier trimestre pourtant globalement en ligne avec les attentes des analystes. Les…