5 494.83 PTS
+0.02 %
5 498.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 394.92
+0.02 %
DAX PTS
13 281.43
+0.74 %
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.02 %
Nikkei PTS
23 763.37
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris - CARREFOUR et la distribution européenne en déroute après la nouvelle offensive d'AMAZON

| AOF | 324 | 3 par 1 internautes
La valeur du jour à Paris - CARREFOUR et la distribution européenne en déroute après la nouvelle offensive d'AMAZON
Credits Nessluop  ShutterStock.com


Carrefour (-2,21% à 19,715 euros) se retrouve comme hier à la dernière place du CAC 40, toujours sous pression avant la publication de ses résultats semestriels mercredi prochain. Mais outre ses difficultés propres pointées par de nombreux analystes, le distributeur français doit en plus composer ce vendredi avec un mouvement sectoriel de grande ampleur qui touche la distribution européenne. L'indice sectoriel Stoxx 600 (-0,94%) signe ainsi la plus forte baisse du jour. A Londres, Tesco lâche 1,71% et Sainsbury 0,97%. A Amsterdam, Ahold-Delhaize décroche de 4,1%. Quant à Casino, il cède 1,54%.

Cette vague vendeuse qui déferle en Europe, et qui devrait aussi toucher les américains WalMart ou Kroger à Wall Street, a été déclenchée par l'annonce faite par Amazon de prochaines baisses de prix sur les produits vendus par Whole Foods. Ce distributeur, spécialisé dans les aliments bio et naturels, va passer dès lundi dans le giron du géant du e-commerce : Amazon a en effet précisé ce matin que le rachat de Whole Foods, annoncé le 16 juin dernier, sera effectif le 28 août.

A peine arrivé sur le marché de la distribution alimentaire, Amazon se montre donc agressif et fait monter la pression sur ses concurrents. Pour résister et éviter que leurs clients ne partent tous chez Amazon, ces derniers vont être tentés de s'aligner sur les prix instaurés par le leader et ainsi mettre leurs marges sous pression. Certes, aucun des magasins Whole Foods désormais propriétés d'Amazon ne se trouve en Europe continentale - le groupe est implanté aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni - mais il n'en reste pas moins que le rapprochement augmente la force de frappe déjà immense d'Amazon.

Surtout, l'offensive du site de e-commerce sur Whole Foods a fait dire à de nombreux analystes qu'il ne s'arrêterait sans doute pas en si bon chemin. Plusieurs observateurs voient ainsi Ahold-Delhaize ou encore Carrefour comme des cibles potentielles. Si un tel scénario devait voir le jour, la guerre des prix tant sur internet que dans les magasins physiques ne manquerait pas de faire de nombreuses victimes.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Le chiffre d'affaires du 2e semestre traduit la dynamique de transformation de Mecelec...

Publié le 18/01/2018

Le réseau Vinci Airports a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017...

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

Compagnie des Alpes donne ses perspectives 2017/2018 sous réserve d'aléas conjoncturels majeurs...

Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

CONTENUS SPONSORISÉS