En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 797.02 PTS
-0.29 %
4 797.50
-0.27 %
SBF 120 PTS
3 825.23
-0.20 %
DAX PTS
10 926.65
-0.04 %
Dowjones PTS
24 175.03
-0.13 %
6 675.59
+0.11 %
1.138
-0.13 %

La valeur du jour à Paris - BNP PARIBAS résiste en Bourse, la détérioration des risques ne devrait pas être durable

| AOF | 704 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - BNP PARIBAS résiste en Bourse, la détérioration des risques ne devrait pas être durable
Credits Gil c  ShutterStock.com


En baisse de plus de 6% à l’ouverture, BNP Paribas (-1,73% à 64,23 euros) surperforme désormais légèrement le CAC 40 (-1,83%). Première banque française à présenter ses comptes du quatrième trimestre, BNP Paribas a dévoilé une performance décevante en raison principalement d’un coût du risque plus élevé qu’anticipé. Cette mauvaise nouvelle s’explique par l’impact négatif de deux dossiers « spécifiques » au niveau de la banque d’investissement. Interrogée par AOF, BNP Paribas n’a pas souhaité apporter des précisions à ce sujet.

Pour autant, les analystes, à l'instar d'Oddo BHF, estiment que cette déception sur le coût du risque ne présage pas d'une détérioration durable des risques qui pèserait sur les résultats à l'avenir, étant donné la conjoncture actuelle porteuse. D'où la résistance du titre BNP Paribas en Bourse.

Au quatrième trimestre, le bénéfice net part du groupe de BNP Paribas a reculé de 1,1% à 1,426 milliard d'euros, ressortant sous le consensus Reuters s'élevant à 1,594 milliard d'euros. Le bénéfice net a toutefois augmenté sur l'ensemble de 2017 : +0,7% à 7,76 milliards.

La déception au dernier trimestre découle de la progression de 3,7% à 985 millions d'euros du coût du risque, qui est supérieur de 178 millions d'euros aux anticipations. Deux dossiers ont fait passer le coût du risque de la Banque de financement et d'investissement de 70 millions d'euros au quatrième trimestre 2016 à 264 millions cette année.

Le produit net bancaire du groupe a, lui, reculé de 1,2% à 10,532 milliards d'euros, mais a progressé de 0,4% à périmètre et change constants. Sans surprise, les revenus dans la banque de détail en France restent sous pression en raison de la faiblesse des taux d'intérêt. Le produit net bancaire de cet activité a ainsi reculé de 0,4% à 1,54 milliard d'euros en raison d'un repli de 2,6% des revenus d'intérêt.

Cette publication comporte cependant de bonnes nouvelles, comme l'augmentation de 11,9% du dividende 2017 à 3,02 euros.

BNP Paribas a de plus légèrement relevé son objectif de rentabilité des fonds propres (ROE) hors exceptionnels, désormais attendue au dessus de 10% en 2020 contre égale à 10% précédemment. Elle s'est élevée à 9,4% l'année dernière.

Les autres objectifs ont été confirmés, dont une croissance annuelle moyenne des revenus d'au moins 2,5% et un ratio de fonds propres durs de 12%. Ce dernier était presque à ce niveau le 31 décembre dernier (11,8%) après avoir progressé de 30 points de base sur un an.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

L'Allemagne étudie les moyens d'interdire l'utilisation des produits de Huawei Technologies Co. dans son infrastructure télécoms selon un représentant du gouvernement cité par le Wall Street…

Publié le 17/01/2019

Philippe Lagayette, administrateur référent de Renault, et Patrick Thomas, président du comité des nominations et de la gouvernance, ont confirmé...

Publié le 17/01/2019

  Le supercalculateur d'Atos permet au centre espagnol d'analyse génomique (CNAG-CRG) d'accélérer ses recherches     Paris, 17 janvier 2019 - Atos, leader…

Publié le 17/01/2019

Renault est finalement sorti du bois dans le sillage des déclarations de Bruno Le Maire la veille. Ainsi, Philipe Lagayette (administrateur référent de Renault) et Patrick Thomas (président du…

Publié le 17/01/2019

Le groupe PSA lance la production du moteur essence 3 cylindres Turbo Pure Tech dans l’usine de Tychy, en Pologne. Ce site a bénéficié de 250 millions d’euros d’investissements afin…