En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 059.45 PTS
-0.27 %
5 060.50
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 007.15
-0.12 %
DAX PTS
13 040.15
-0.14 %
Dow Jones PTS
27 976.84
+1.05 %
11 157.72
+0. %
1.184
+0.51 %

La valeur du jour à Paris BIOMERIEUX chahuté après ses ventes semestrielles

| AOF | 192 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris BIOMERIEUX chahuté après ses ventes semestrielles
Credits  ShutterStock.com


bioMérieux abandonne plus de 5% à 127,10 euros. La publication d'un chiffre d'affaires semestriel globalement sans surprise semble inciter les investisseurs à prendre une partie de leurs bénéfices sur une valeur "Covid". Depuis la mi-mars, le titre du spécialiste français du diagnostic in vitro a flambé de près de 70%. Le groupe familial est en effet l'un des principaux fabricants de tests du Covid-19, notamment grâce à sa gamme "FilmArray". Résultat, sur les six premiers mois de l'année, ses ventes ont bondi de 15,7%, en organique, à 1,476 milliard d'euros.

Ce dynamique a plus que compensé la chute de la demande pour ses tests plus traditionnels, la communauté médicale internationale ayant été focalisée sur la crise du coronavirus une grande partie du semestre.

Le diable se cache dans les détails. Ce matin, les investisseurs pourraient s'interroger sur le ralentissement de la croissance du groupe lyonnais au deuxième trimestre. Entre mars et juin, sa croissance organique est ressortie à 10,7% après 20,8% au premier trimestre malgré l'envolée probable de la demande mondiale en tests.

Prudent comme de coutume, bioMérieux a laissé ses objectifs annuels suspendus en raison d'une visibilité insuffisante.

Jefferies a confirmé sa recommandation Conserver et son objectif de cours de 95 euros dans le sillage de cette publication.

Le broker estime que la croissance du chiffre d'affaires au premier semestre pourrait décevoir tant les attentes étaient élevées.

L'analyste rappelle que l'exercice de prévision était particulièrement difficile en raison de l'impact du Covid-19 sur la demande de tests. Pour preuve, la fourchette d'estimations s'échelonnait de +12% à +22%.

Le broker observe par ailleurs que la croissance de la demande en tests a ralenti au deuxième trimestre (+62%) par rapport au premier trimestre (+67%) et ce malgré une base installée plus large. Jefferies, bien plus optimiste, tablait sur un bond de 120% au deuxième trimestre.






source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/08/2020

Les bourses européennes évoluent majoritairement dans le rouge ce jeudi. Les craintes sur l'affaiblissement de la reprise économique se font toujours sentir, et le retour de l'épidémie et les…

Publié le 13/08/2020

Airbus évolue dans les profondeurs du CAC 40 en fin de matinée, avec un recul de 1,48% à 73,81 euros. Les Etats-Unis ont décidé mercredi de maintenir les tarifs douaniers imposés aux avions…

Publié le 13/08/2020

Deutsche Börse a annoncé un changement dans ses règles, qui se traduira par une sortie rapide de Wirecard de l’indice Dax 30. « Selon les nouvelles règles, les sociétés insolvables seront…

Publié le 13/08/2020

Atari a réalisé sur l’exercice clos fin mars 2020, un résultat net, part du groupe, en repli de 16,2% à 2,3 millions d’euros. Le groupe de divertissement interactif a atteint son objectif de…

Publié le 13/08/2020

Les Etats-Unis ont décidé mercredi de maintenir les tarifs douaniers imposés aux avions importés d’Europe à 15%. Ces tarifs sont liés au long conflit qui oppose Airbus et Boeing devant…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne