5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris - BIC finalement c'est bien

| AOF | 243 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - BIC finalement c'est bien
Credits  ShutterStock.com


Bic a bien réduit ce matin sa prévision de croissance organique des ventes pour 2017, mais les investisseurs n’y croyaient déjà plus depuis fin avril et la publication de résultats du premier trimestre très décevants. L’action du spécialiste des produits de grande consommation avait d’ailleurs chuté à l’époque de 10%, fermant la marche de l’indice SBF 120. Elle occupe ce matin la position opposée, avec un gain de 6,82% à 106,15 euros, les investisseurs saluent une meilleure rentabilité opérationnelle courante que prévu au deuxième trimestre et une moindre dégradation en 2017.

Bic anticipe désormais une croissance organique du chiffre d'affaires 2017 comprise entre 3% et 4% contre une progression 5% au auparavant et un consensus de 3%. Il a justifié cette révision par des marchés volatiles et des signes récents de baisse de la consommation au Brésil. Le groupe a aussi connu un mauvais début d'année, avec un recul de 4,1% des ventes au premier trimestre en données comparables. Elles se sont nettement améliorées sur cette même base au deuxième trimestre, progressant de 3,9% à 593,7 millions d'euros.

Mauvaise nouvelle du côté de l'objectif 2017 de ventes, mais bonne nouvelle pour la marge d'exploitation normalisée, c'est-à-dire hors éléments non récurrents, désormais anticipée en repli inférieur aux 100 points de base initialement prévus. Bic a décidé d'ajuster ses investissements de soutien à la marque pour limiter leur impact sur sa rentabilité.

Cette dernière a déjà favorablement surpris au deuxième trimestre, avec un résultat d'exploitation normalisé en progression de 4,6% à 138,2 millions d'euros, dépassant le consensus s'élevant à 131,9 millions d'euros. La marge d'exploitation normalisée est ainsi ressortie en repli seulement 20 points de base à 23,3%.

La division Briquets a en particulier surpris favorablement les analystes, avec une marge d'exploitation normalisée du deuxième trimestre 2017 de 41,7 %, contre 40,5 % un an auparavant compte tenu d'investissements dans le soutien à la marque plus faibles, comparés au deuxième trimestre 2016.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS