5 302.17 PTS
+0.23 %
5 315.5
+0.53 %
SBF 120 PTS
4 251.13
+0.27 %
DAX PTS
12 470.49
-0.14 %
Dowjones PTS
25 234.75
+1.08 %
6 870.45
+1.34 %
Nikkei PTS
21 970.81
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris - BIC décroche une nouvelle fois après un avertissement sur sa rentabilité 2018

| AOF | 119 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - BIC décroche une nouvelle fois après un avertissement sur sa rentabilité 2018
Credits  ShutterStock.com


Bic chute de 8,45% et retombe à son niveau de 83,61 euros atteint le 25 octobre dernier. Ce jour-là, le groupe avait dévoilé une baisse inattendue de son chiffre d'affaires au troisième trimestre ; aujourd'hui, il subit les foudres des investisseurs après avoir averti sur l'évolution de sa rentabilité en 2018. De manière anticipée - la publication de ses résultats et perspectives était initialement prévue pour le 14 février - Bic a prévenu qu'il attendait une marge d'exploitation normalisée comprise entre 17 et 18% cette année. A ce niveau, elle baisserait de 2 à 3 points par rapport à 2017.

De surcroit, cette prévision est bien inférieure au consensus qui tablait jusque-là sur une marge d'exploitation normalisée de 19,5%. Bic explique cette dégradation probable de sa rentabilité par la hausse attendue de ses coûts de matières premières, des dépréciations plus élevées mais aussi par le maintien d'investissements importants dans le soutien à sa marque.

"L'avertissement sur les résultats 2018 remet en cause une normalisation de la génération de free cash flow à court terme et témoigne d'un contexte concurrentiel qui restera très difficile à court et moyen terme", commente Oddo BHF suite à ces annonces. Le bureau d'études a dégradé d'Achat à Neutre sa recommandation et abaissé de 106 à 93 euros son objectif de cours sur Bic.

Les problématiques derrière cet avertissement ne sont pas nouvelles. En effet, le groupe a été largement confronté au cours des derniers trimestres à une concurrence accrue aux Etats-Unis, dans les rasoirs, et au Brésil notamment et à la nécessité de soutenir sa marque. Mais la déception suite à ces perspectives dégradées est d'autant plus forte que la seule performance du quatrième trimestre aurait autorisé tous les espoirs.

Au quatrième trimestre, Bic est en effet parvenu, contre toute attente, à faire progresser sa rentabilité : sa marge d'exploitation normalisée est ressortie à 19,9%, contre 19,5% un an plus tôt et un consensus de 18,6%. Cette surperformance s'explique notamment par une croissance organique plus forte qu'attendu, à 5,9% contre 4,1% de consensus, sur la période.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Renouvellement de membres au Conseil...

Publié le 21/02/2018

Le processus de cession se poursuit...

Publié le 21/02/2018

L'application permettra aux autorités de répondre aux appels concernant des demandes d'interventions urgentes..

Publié le 21/02/2018

Technicolor a essuyé une perte nette de 173 millions d'euros contre une perte de 26 millions d'euros, un an plus tôt. Elle comprend une dépréciation comptable de 113 millions d’euros des actifs…

Publié le 21/02/2018

CBO Territoria a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 80,7 millions d'euros, en hausse de 24%. Les revenus locatifs bruts ont reculé de 2% à 18,8 millions. Les ventes en promotion…

CONTENUS SPONSORISÉS