5 357.14 PTS
-
5 340.0
-1.11 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-
DAX PTS
13 068.08
-
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
+0.00 %
Nikkei PTS
22 506.23
-0.83 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Paris - BIC décroche après un nouvel avertissement sur ses ventes annuelles

| AOF | 112 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - BIC décroche après un nouvel avertissement sur ses ventes annuelles
Credits  ShutterStock.com


Bic chute de 8,81% à 92,46 euros, au plus bas depuis mars 2014, après avoir lancé vendredi son deuxième avertissement sur ses ventes annuelles en moins de deux mois. Le fabricant d'objets de grande consommation a indiqué que la croissance organique de son chiffre d'affaires serait "légèrement inférieure à 2 %". Début août, lors de la présentation de ses résultats semestriels, Bic avait déjà ramené sa prévision à une fourchette +3%/+4% alors que la prévision de croissance donnée en début d'exercice était de 5%.

Si l'abandon de cet objectif original n'avait pas vraiment surpris les investisseurs, ni les analystes, le nouvel abaissement de guidance est, en revanche, lourdement sanctionné.

Cette accumulation d'avertissement reflète la dégradation de la situation de Bic sur le continent américain. Dès le mois d'avril, lors de la présentation de ses résultats du premier trimestre, Bic avait souligné les difficultés qu'il rencontrait aux Etats-Unis, notamment dans sa division Rasoirs, du fait d'une forte concurrence. Début août, le groupe avait ensuite mis en lumière "des signes récents de baisse de la consommation au Brésil".

Dans sa communication de vendredi, Bic confirme l'ensemble de ces difficultés. Ainsi, le groupe est confronté à l'émergence de nouveaux concurrents aux Etats-Unis où certains détaillants ont lancé leur propre marque et où des géants comme Gillette ont opté pour une politique de prix agressive. De plus, Bic a fait état d'une réduction des stocks de plusieurs de ses clients tant aux Etats-Unis qu'au Brésil. Dans ce pays, ces décisions ont été prises pour s'adapter au ralentissement confirmé de la consommation.

Dans ce contexte, Bic risque de tomber dans un cercle vicieux car il a été contraint de réduire ses investissements de soutien à sa marque pour préserver sa marge d'exploitation normalisée. Cette dernière est toujours attendue en repli de moins de 100 points de base. Toutefois, en limitant ses investissements de soutien, le groupe prend le risque de voir sa croissance ralentir encore.

D'ailleurs, plusieurs analystes ont réduit leurs anticipations de ventes annuelles pour Bic : -6% pour Natixis, -1,3% pour Oddo BHF qui se trouvait déjà dans le bas de la précédente fourchette donnée par le groupe, -3,5% pour Bryan Garnier. Tous trois ont maintenu leur recommandation Neutre sur Bic mais abaissé leur objectif de cours à 100, 115 et 110 euros respectivement.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Les deux plus hauts dirigeants du groupe vont le quitter. Guillaume Faury remplacera Fabrice Brégier...

Publié le 15/12/2017

Communiqué de presse Ecully, le 15 décembre 2017   Transfert des actions de Spineway sur le groupe de cotation E2 (offre au public) d'Euronext Growth…

Publié le 15/12/2017

Une partie de l'électricité est achetée par Kimberly-Clark...

Publié le 15/12/2017

Les syndicats du distributeur n'ont pas tous la même stratégie pour la fin de l'année. Mais tous attendent la direction au tournant dès 2018...

Publié le 15/12/2017

La production hydroélectrique augmentera à partir de 2020...

CONTENUS SPONSORISÉS