En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

La valeur du jour à Paris AIR FRANCE-KLM : Lufthansa sème le trouble

| AOF | 274 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris AIR FRANCE-KLM : Lufthansa sème le trouble
Credits  ShutterStock.com


Le ciel s'assombrit un peu plus pour le secteur aérien européen. Après les prévisions prudentes formulées récemment par EasyJet puis Ryanair, c'est au tour de Lufthansa de décevoir. La compagnie aérienne allemande a lancé dimanche soir un profit warning en raison de la concurrence plus agressive de ses concurrents à bas coûts. En Bourse, l'ensemble du secteur pique du nez. Lufthansa chute de plus de 12%, EasyJet, de 4%, Ryanair de 4,3% et Air France-KLM, de 3,5% à 7,95 euros. Le groupe franco-néerlandais accuse ainsi le repli le plus marqué du SBF 120.

Dans un communiqué, le plus gros transporteur européen (Lufthansa, Swiss, Austrian, Eurowings et Brussels Airlines) cible la cause de tous ses maux : le low cost. Selon le géant allemand, ces transporteurs entretiennent les surcapacités sur les marchés européens court-courriers, en particulier en Allemagne et en Autriche afin de gagner des parts de marché, et ce quitte à enregistrer de lourdes pertes.

Outre le dumping, Lufthansa s'est dit également pénalisé par la hausse des prix du kérosène et par une provision de 340 millions d'euros liée à un dossier fiscal.

Dans ces conditions, Lufthansa prévoit désormais pour 2019 une marge sur Ebit comprise entre 5,5% et 6,5%, contre entre 6,5% et 8% auparavant. En conséquence, l'Ebit devrait ressortir entre 2 et 2,4 milliards d'euros, contre entre 2,4 et 3 milliards attendu jusque là.

Dans quelle mesure Air France-KLM affronte-t-elle les mêmes vents adverses que Lufthansa ? La compagnie franco-néerlandaise est moins exposée à l'Allemagne et l'Autriche. Pour autant, la concurrence low cost est également vive dans le reste de l'Europe où Air France-KLM est présente, notamment en Europe du Sud.

De plus, la hausse du kérosène, liée à celle du pétrole, affecte toutes les compagnies.

Début mai, dans le sillage de la publication de résultats trimestriels dégradés, Air France-KLM avait également évoqué une importante hausse des capacités conduisant à une pression sur la recette unitaire. Toutefois, le groupe avait, lui, confirmé ses objectifs annuels.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT