En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 335.58 PTS
-0.68 %
5 344.00
-0.40 %
SBF 120 PTS
4 289.68
-0.47 %
DAX PTS
12 590.57
-0.82 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

La valeur du jour à Paris - ADP : le projet de privatisation avance, le titre bien entouré

| AOF | 125 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Paris - ADP : le projet de privatisation avance, le titre bien entouré
Credits  ShutterStock.com


Les choses semblent de nouveau évoluer dans le dossier ADP (ex-Aéroports de Paris). Après avoir longtemps hésité, le gouvernement serait désormais dans les starting-blocks pour lancer le programme de privatisations d'ADP, selon les informations des Echos. Comme toujours, les investisseurs saluent la nouvelle et ADP signe la plus forte progression du SBF 120 avec un gain de 2,90% à 181,10 euros. Selon Les Echos, le texte juridique devant permettre la vente de ses participations publiques aurait été finalisé, et le Conseil d'Etat serait en train de l'examiner.

En clair, l'exécutif se donne la possibilité que ce volet sur les cessions d'actifs figure bien au projet de loi Pacte qui doit être présenté le 18 juin en Conseil des ministres.

Cette loi est en effet nécessaire pour permettre à l'Etat de descendre sous le seuil des 50% du capital d'ADP, chose qui lui est interdite pour le moment.

L'opération pourrait comprendre la création d'une société concessionnaire de longue durée, selon Les Echos. En effet, ADP, qui exploite les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et d'Orly, a la particularité d'être également le propriétaire de son foncier, contrairement aux aéroports régionaux. Et l'Etat ne souhaiterait pas y renoncer.

Toutefois, le quotidien économique souligne que rien n'est définitivement arrêté et qu'Emmanuel Macron doit encore valider l'opportunité politique d'une telle privatisation, eu égard au contexte socialement tendu.

Pour mémoire, début mars, BFM Business avait rapporté que l'Etat devait vendre la totalité de sa participation de 50,6% dans Aéroport de Paris, une participation valorisée alors plus de 8 milliards d'euros. S'agissant des candidats potentiels à la reprise, le média avait cité pêle-mêle l'italien Atlantia, l'espagnol Ferrovial, ou encore les français Ardian et Predica (Crédit Agricole). Toutefois, Vinci semblait tenir la corde.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…