En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 018.43 PTS
+0.12 %
6 014.00
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 739.71
+0.05 %
DAX PTS
13 473.20
-0.31 %
Dow Jones PTS
29 186.27
-0.03 %
9 188.57
+0. %
1.109
-0.02 %

Vinci : l'AMF inflige une sanction de 5 millions d’euros à Bloomberg

| AOF | 337 | Aucun vote sur cette news
Vinci : l'AMF inflige une sanction de 5 millions d’euros à Bloomberg
Credits  ShutterStock.com


La Commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers a infligé à la société Bloomberg LP une sanction de 5 millions d’euros pour avoir diffusé des informations " qu’elle aurait dû savoir fausses et susceptibles de fixer le cours du titre Vinci à un niveau anormal ou artificiel". Cette décision peut faire l’objet d’un recours.

Elle souligne que la publication des dépêches par Bloomberg, qui a débuté une minute après la réception du communiqué de presse frauduleux, n'a été précédée d'aucune vérification de la part des journalistes du Speed Desk alors même que ce communiqué, qui comportait plusieurs inexactitudes, adressé à Bloomberg en cours de séance de bourse et faisant état d'informations d'une grande gravité, laissant présager une chute brutale et immédiate du cours de bourse, appelait à une vigilance accrue de la part des journalistes.

Ce communiqué mentionnait notamment la découverte d'irrégularités comptables très graves nécessitant une révision des comptes consolidés de Vinci au titre de l'exercice 2015 et du premier semestre de l'exercice 2016, avec pour conséquence la constatation d'une perte nette en lieu et place de profits pour la période considérée, ainsi que le licenciement de son directeur financier. Consécutivement à la diffusion de ces dépêches, dont le contenu a également été relayé par d'autres médias, le cours du titre Vinci a enregistré une baisse de 18,28 %.

La Commission a par ailleurs estimé que si la diffusion de ces fausses informations avait été effectuée " à des fins journalistiques ", nécessitant de tenir compte, en application de l'article 21 du règlement européen sur les abus de marché, " des règles régissant la liberté de la presse et la liberté d'expression dans les autres médias et des règles ou codes régissant la profession de journaliste ", ces règles n'avaient cependant pas été respectées par la société Bloomberg LP en l'absence de vérification des informations préalablement à leur publication.

A cet égard, la Commission a souligné que la protection dont bénéficient les journalistes est subordonnée à la condition qu'ils agissent de bonne foi de manière à fournir des informations exactes et dignes de crédit.

Elle en a conclu que le manquement reproché à la société Bloomberg LP de diffusion par l'intermédiaire des médias d'informations fausses fixant ou étant susceptibles de fixer à un niveau anormal ou artificiel le cours d'un titre était caractérisé.​​






source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2020

Fortement pressenti pour prendre la succession de Thierry Bolloré au poste de directeur général de Renault, le manager italien est probablement en discussion avec la marque au losange, selon le…

Publié le 23/01/2020

STMicroelectronics (+7,41% à 27,24 euros) affiche de loin la plus forte hausse de l’indice CAC 40, soutenu par des résultats et perspectives meilleurs que prévu. Au quatrième trimestre, le…

Publié le 23/01/2020

Burberry a publié des ventes en hausse de 3% en comparable au quatrième trimestre 2019 (le troisième de son exercice 2019-2020), à 719 millions de livres. Une croissance portée par les ventes des…

Publié le 23/01/2020

Nouveaux achats en vue...

Publié le 23/01/2020

Le CA d'Alpha MOS a annoncé la nomination de Pierre Sbabo en tant que DG du groupe à compter du 15 janvier 2020...