En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Véronique Riches-Flores s'interroge sur la performance du Dax

| AOF | 207 | Aucun vote sur cette news
Véronique Riches-Flores s'interroge sur la performance du Dax
Credits  ShutterStock.com


Parmi les arguments avancés pour justifier le regain d'optimisme sur le marché allemand, trois sont régulièrement cités : les espoirs sur le commerce international; ceux d'une politique budgétaire plus porteuse; une moindre dépendance supposée de l'économie à son industrie, grâce à une résilience des services.

Véronique Riches-Flores a investi chacun de ceux-ci sans arriver à des conclusions qui permettraient de mieux expliquer l'engouement des marchés, à l'égard des valeur allemandes, particulièrement des industrielles, et le caractère fantaisiste de la hausse du Dax par rapport aux fondamentaux de l'économie allemande.

Que la situation allemande ne soit pas dramatique est un fait, qu'elle puisse justifier en quoi que ce soit la performance des valeurs boursières de ces dernières semaines en est un autre, estime l'économiste indépendante.

En l'absence du correction dans le sillage de la dégradation des indicateurs avancés depuis le début de l'année, la dernière jambe de hausse des indices allemands a propulsé le Dax sur des niveaux difficilement conciliables avec les informations économiques à disposition, y compris des informations en provenance des analystes financiers comme c'est le cas du Zew, souligne Véronique Riches-Flores

Pour rassurer les plus sceptiques ajoute-t-elle, la même illustration réalisée à partir de l'Ifo donne des résultats très similaires, le seul avantage du Zew étant d'offrir une décomposition sectorielle plus compatible avec celle des indices boursiers sectoriels.

À ce titre, c'est avant tout du côté de la performance du secteur industriel que réside la plus grande difficulté à trouver les justifications de l'engouement des marchés, qui ont permis, non seulement de passer outre les déboires récents du secteur sans trop de difficultés, mais plus encore de créer le nouvel élan à l'origine ces derniers jours d'un retour vers les plus hauts niveaux historiques de 2017 et début 2018.

Cette résistance n'est assurément pas due au secteur automobile, dont les évolutions ont été conformes à son comportement de long terme par rapport aux indicateur de climat des affaires, mais à la performance hors norme des valeurs de l'industrie des biens d'équipement et de l'électronique.

Les exemples au cours desquels de telles divergences par rapport aux tendances fondamentales ont pu résister au temps n'existent pas dans l'échantillon à disposition de l'économiste, qui remonte à l'unification, ce qui n'incite pas à la confiance

Selon elle, on ne peut être que très suspicieux quant à l'éventualité que ce mouvement perdure tant sur le front industriel -très exposé aujourd'hui au vent de poupe qu'offre la confiance sur une issue favorable des négociations sino-américaines que sur l'ensemble du marché allemand, quand bien même on ne peut dire aujourd'hui comment cette situation finira par se dénouer.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…

Publié le 13/12/2019

Ayant obtenu les accords préalables des autorités kényanes de la concurrence et de la commission de régulation de l'énergie, Rubis, via sa filiale...