4 845,18
-0,00 %
12 063,57
+0,30 %
3 846,96
+0,08 %
5 961,19
+0,22 %
DAX
11 822,67
+0,16 %
5 347,55
+0,08 %
20 837,44
+0,08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Une semaine de Bourse - Gains hebdomadaires réduits pour le CAC 40

| AOF | 949 | Aucun vote sur cette news
Une semaine de Bourse - Gains hebdomadaires réduits pour le CAC 40
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont reculé pour la deuxième séance consécutive, pénalisés aujourd’hui par le risque politique en Europe. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,65% à 4 867,58 points, limitant ses gains sur la semaine à 0,81%. L’EuroStoxx 50 a, lui, cédé aujourd’hui 0,07% à 3 308,08 points, réduisant sa hausse hebdomadaire à 1,16%. Wall Street s’apprêtait pour sa part à finir également en hausse sur cinq jours, avec un indice Dow Jones en progression de 1,38%.

La Bourse de Paris a continué de pâtir vendredi des incertitudes à propos de l'élection présidentielle, notamment d'un éventuel rapprochement entre Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon, les deux hommes ayant entamé des discussions en ce sens. Si la conclusion d'un accord est jugée très peu vraisemblable, cette possibilité a rendu un peu plus nerveux des opérateurs boursiers qui voyaient déjà d'un mauvais œil les sondages favorables à Marine Le Pen. Ce risque politique s'est traduit par une hausse de 6 points, à 72 points, de l'écart entre le taux français à 10 ans et son équivalent allemand, le premier progressant de 2 points et le second reculant de 4 points.

Pourtant le début de semaine s'était bien déroulé avec la publication par de nombreuses sociétés de leurs résultats du quatrième trimestre. Capgemini (+6,56%) et Crédit Agricole (+3,68%) ont ainsi affiché les deuxième et cinquième plus fortes hausses hebdomadaires du CAC 40 grâce à une performance supérieure aux attentes.

Peugeot (+6,56%) a affiché la plus forte hausse de l'indice grâce à son projet d'acquisition d'Opel. Plus loin dans le classement, Danone a progressé de 1,58% en cinq jours, le groupe d'agroalimentaire américain Kraft Heinz ayant proposé de racheter Unilever.

Schneider Electric (-3,59%) a de son côté enregistré la plus forte baisse de l'indice parisien en cinq jours en raison de résultats décevants.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT