En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 316.01 PTS
-1.05 %
5 308.00
-1.07 %
SBF 120 PTS
4 269.71
-0.93 %
DAX PTS
12 511.91
-1.44 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
-0.87 %
Nikkei PTS
22 693.04
-

Une séance pour rien, les marchés actions terminent au point de départ

| AOF | 157 | Aucun vote sur cette news
Une séance pour rien, les marchés actions terminent au point de départ
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont clôturé proches de leurs niveaux d'équilibre ce mercredi, au terme d’une séance maussade. Ainsi, le CAC 40 a cédé 0,06% à 5 457,56 points, tandis que l’Eurostoxx50 a grappillé 0,03% à 3 457,88 points. La tendance s’avère plus favorable à Wall Street avec un Nasdaq avançant de 0,29% à 7 661,63 points et un S&P 500 prenant 0,42% à 2 760,18 points.

En Europe, la séance fut marquée par une absence de relais haussier. Aucun indicateur macroéconomique n'était prévu à l'agenda du jour. Dans cette configuration, les investisseurs ont tourné les yeux vers les indicateurs américains.

Outre-Atlantique, la productivité a augmenté de 0,4% au premier trimestre et les coûts du travail de 2,9%, selon des estimations (fortement) révisées. La première estimation était de +0,7% pour la première et +2,7% pour les seconds. Le consensus Reuters était à +0,6% et +2,8%.

Surtout, le déficit commercial a atteint 46,2 milliards de dollars en avril, un chiffre bien meilleur que ce qu'anticipait le consensus Reuters (49 milliards).

Cette performance a visiblement relancé la question des tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires. D'ailleurs, dans une lettre communiquée aux autorités américaines, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont demandé une exemption de toute sanction extraterritoriale américaine pour les entreprises européennes opérant légitimement en Iran et qui doivent pouvoir continuer à le faire.


Sur le front des valeurs, Thales (-0,28%) n'a guère soulevé l'enthousiasme après avoir dévoilé ses objectifs financiers pour la période 2018-2021. Wendel (+1,47%) a profité d'une note de HSBC, qui est passé à l'achat sur la valeur. Enfin, Akka a bondi de 10% après avoir annoncé l'acquisition de la société PDS Tech, qui lui permet d'atteindre la taille critique aux Etats-Unis.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Les coûts de développement devraient avoisiner les 12,6 ME...

Publié le 21/06/2018

Précisions...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Gévelot...

Publié le 21/06/2018

L'innovation, dans l'ADN d'Essilor depuis son origine, est partie intégrante de la mission du Groupe, "améliorer la vision pour améliorer la vie"...

Publié le 21/06/2018

Retour d'Assemblée générale Riber...