5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Trois associations d'actionnaires individuels font entendre leur voix sur la loi PACTE

| AOF | 209 | Aucun vote sur cette news
Trois associations d'actionnaires individuels font entendre leur voix sur la loi PACTE
Credits  ShutterStock.com


Trois associations d'actionnaires individuelles - l'ANAF, l'APAI et RegroupementPPLocal - ont dévoilé 15 propositions "pour orienter durablement l’épargne des français vers les entreprises", dans le cadre des consultations autour du loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) que le gouvernement est en train de préparer.

Leurs propositions sont classées en six chapitres, dans lesquels ces associations appellent notamment à "supprimer les entraves au bon fonctionnement du Plan d'épargne en actions (PEA)", à "renforcer les droits des minoritaires", à "assurer un meilleur fonctionnement de la représentation des actionnaires individuels et de la démocratie actionnariale" ou encore à "former et encourager les jeunes générations à la constitution d'une épargne à long terme en actions".

L'ANAF (association nationale des actionnaires de France), l'APAI (association pour le patrimoine et l'actionnariat individuel) et RegroupementPPLocal demandent par exemple un encadrement plus strict des ventes à découvert ainsi que des possibilités de recours à l'endettement des entreprises, via des autorisations "say on debt". Un vote pourrait ainsi être instauré en assemblée générale sur les dettes des sociétés cotées.

Les trois associations souhaitent également "mieux aligner les intérêts des mandataires sociaux avec ceux des actionnaires", en bloquant pendant cinq ans "une part substantielle de leur rétribution en actions".

Enfin, l'ANAF, l'APAI et RegroupementPPLocal souhaitent que la loi PACTE redonne la possibilité aux entreprises de réaliser des augmentations de capital pour les actionnaires individuels portant sur des titres, incessibles pendant une certaine durée, offerts avec une décote. Ils proposent également d'ouvrir les Plans d'Epargne Entreprise à la détention directe d'actions, et non seulement à la détention de fonds, et de réintroduire une aide plafonnée à l'investissement en actions, dans le cas d'ouverture de capital ou d'augmentation de capital.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

Le Premier ministre, qui visitait vendredi une usine L'Oréal, n'est pas inquiet après l'annonce par Nestlé de la non reconduction du pacte d'actionnaires qui le lie à la famille Bettencourt…

Publié le 16/02/2018

Le Gabon a annoncé vendredi la réquisition de la SEEG, filiale eau et électricité du groupe français, ainsi que son intention de résilier son contrat de concession.

Publié le 16/02/2018

Le désaccord concernant les conditions de diffusion des chaînes de TF1 sur le réseau d'Orange se poursuit. Orange a annulé des campagnes publicitaires prévues sur TF1...

Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

CONTENUS SPONSORISÉS