5 401.28 PTS
+0.40 %
5 398.50
+0.46 %
SBF 120 PTS
4 299.13
+0.40 %
DAX PTS
13 087.27
+0.61 %
Dowjones PTS
23 556.00
+0.13 %
6 390.78
+0.07 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Schroders relève ses perspectives de croissance pour les pays émergents

| AOF | 118 | Aucun vote sur cette news
Schroders relève ses perspectives de croissance pour les pays émergents
Credits  ShutterStock.com


Schroders a relevé ses prévisions de croissance pour trois BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) sur quatre, l'Inde faisant exception. La société note que les émergents et l'Europe sont en train de prendre le relais des Etats-Unis comme locomotives de la croissance mondiale. Dans le détail, Schroders a passé de 6,6% à 6,7% sa prévision de croissance 2018 pour la Chine mais continue à craindre un ralentissement imminent.

"Nous continuons d'anticiper un ralentissement au second semestre avec des conditions de crédit resserrées et un contexte extérieur parti pour s'affaiblir. Nous prévoyons toujours une nouvelle dépréciation de la monnaie à horizon de fin d'année", précise le gestionnaire d'actifs.

Au Brésil, l'allégement des préoccupations politiques devrait contribuer à restaurer la confiance. Par conséquent, la croissance pourrait atteindre 0,4% cette année, contre une précédente estimation de +0,2%, et 1,6% l'année prochaine (contre +1,4% en première estimation). "La dynamique d'inflation a également continué à s'améliorer, libérant la voie vers de nouvelles réduction des taux d'intérêt. Nous tablons désormais sur une diminution des taux à 7,75 % d'ici la fin de l'année contre 9,25 % actuellement", ajoute Schroders.

Concernant la Russie, Schroders a relevé sa prévision de croissance de 1,1% à 1,3% pour 2017 même si "la menace pour la croissance de nouvelles sanctions américaines est indéniable à plus long terme".

Enfin, l'Inde est le seul BRIC à faire l'objet d'une révision à la baisse de ses prévisions de croissance de la part de Schroders, de 7,4% à 6,9%. Le gestionnaire d'actifs la justifie par "une large surprise à la baisse des chiffres de la croissance pour le premier trimestre et l'introduction d'une taxe sur les marchandises et services (GST)".

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Dont un en France et six dans des associations caritatives françaises

Publié le 24/11/2017

Oddo BHF et Natixis étudient un rapprochement de leurs activités de courtages actions dans la perspective de la mise en place en 2018 de la directive européenne Mifid II, révèle Reuters…

Publié le 24/11/2017

Dans la tourmente, Teva tranche dans le vif. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000…

Publié le 24/11/2017

Les discussions entre les deux groupes sont compliquées...

Publié le 24/11/2017

La société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital, agissant pour le compte des fonds Vesalius Biocapital Holdings SA et Vesalius...

CONTENUS SPONSORISÉS