En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Royaume-Uni : la prudence est de mise sur le front des fusions-acquisitions transfrontalières

| AOF | 206 | Aucun vote sur cette news
Royaume-Uni : la prudence est de mise sur le front des fusions-acquisitions transfrontalières
Credits  ShutterStock.com


Entre juillet 2016 et juin 2017, c'est-à-dire pendant la première année du Brexit, le nombre de sociétés britanniques rachetées par des investisseurs européens a baissé de 5%. Ce repli est similaire à celui enregistré entre 2015 et 2016, soit avant le Brexit, précise Frenger International, spécialiste du développement à l'international par croissance externe qui publie cette étude.

Des pics ont même été enregistrés en septembre 2016 (31 rachats, un niveau jamais atteint depuis 2012 et ce 3 mois après le vote du Brexit) et en mars 2017 (24 acquisitions finalisées avant le déclenchement de l'article 50).

"Ces résultats sont surprenants car ils vont à l'encontre des prévisions, note Jean-Noël Mermet, fondateur de Frenger. La dévaluation de la livre sterling a sans doute joué un effet booster immédiatement après le Brexit. Les transactions annoncées en septembre 2016 étaient engagées depuis de nombreux mois. Pour les acheteurs étrangers, cette dévaluation a fait baisser le prix de leurs acquisitions et a dû rendre plus faciles certaines négociations finales".

En revanche, note l'étude, l'activité de fusions-acquisitions cross-border (sociétés britanniques rachetées par des groupes européens) marque plus le pas depuis 2017, et notamment depuis le déclenchement de l'article 50 et la période électorale des législatives britanniques. Le nombre d'opérations a chuté de 37% au deuxième trimestre 2017 comparé au deuxième trimestre 2016. Alors que 14 à 18 opérations étaient en moyenne conclues chaque mois sur 2015 et 2016, on passe à 9 à 10 opérations par mois à compter d'avril 2017.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…