5 391.64 PTS
+0.21 %
5 391.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 318.18
+0.23 %
DAX PTS
12 567.42
-0.19 %
Dowjones PTS
24 664.89
-0.34 %
6 774.89
-0.85 %
Nikkei PTS
22 191.18
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Repli des Bourses en dépit d'une BCE sans surprise

| AOF | 284 | Aucun vote sur cette news
Repli des Bourses en dépit d'une BCE sans surprise
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont fini en légère baisse, la BCE n’ayant pas réservé de surprises aux investisseurs. L’indice CAC 40 a clôturé sur un repli de 0,78% à 5 367,14 points tandis que l’EuroStoxx50 a perdu 0,54% à 3 562,27 points. Le repli s’est accéléré en fin de séance, Wall Street revenant vers l'équilibre après un début de séance en hausse. Le Dow Jones affichait une hausse de 0,12% vers 17h30.

Ni les annonces de la Fed hier soir, ni celles de la Banque centrale européenne cet après-midi n'ont pris au dépourvu les investisseurs. Sans surprise, cette dernière a laissé inchangés ses taux d'intérêt et confirmé la réduction de ses rachats d'actifs à 30 milliards d'euros par mois de janvier à septembre 2018. S'agissant de la date de fin de ce programme, certains économistes s'attendant à ce qu'il soit prolongé après septembre, Mario Draghi a indiqué que ce sujet n'avait pas été discuté.

La politique monétaire de la BCE peut rester très accommodante car l'inflation ne devrait accélérer que modérément ces prochaines années. Selon ses prévisions, elle passera de +1,2% en 2017 à 1,4% en 2018 et 1,5% en 2019. Seule l'estimation pour 2018 a été relevée de 0,2 point. Elle atteindrait 1,7% en 2020, toujours inférieure à l'objectif de la BCE d'une inflation d'environ 2%.

Les prévisions de croissance de Mario Draghi ont, elles, toutes été rehaussées. Le PIB de la zone euro est anticipé en progression de 2,4% cette année, de 2,3% en 2018 et de 1,9% en 2019, soit respectivement 0,2 point, 0,5 point et 0,2 point de plus que les estimations de septembre.

Au chapitre des valeurs, Atos (-2,65%) et Safran (-2,03%) ont affiché les deux plus forts replis de l'indice CAC 40. Les investisseurs s'attendent à ce que le premier relève le prix de son offre s'il veut racheter Gemalto (-0,48%). Le second a été sanctionné en raison de la résiliation du contrat Silvercrest par Dassault Aviation.

En revanche, Peugeot (+1,71%) a fini en tête du CAC 40, HSBC ayant relevé sa recommandation de conserver à acheter.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Le réexamen du dossier conduira le CHMP à donner une seconde opinion en juillet 2018...

Publié le 19/04/2018

L'ambition de Groupe Open est d'intégrer à nouveau en 2018, plus de 1.000 nouveaux collaborateurs...

Publié le 19/04/2018

Stellenbosch Vineyards représentait en 2017 un chiffre d'affaires de 13,5 ME...

Publié le 19/04/2018

Ces contrats sont dédiés au domaine naval...

Publié le 19/04/2018

Le chiffre d'affaires 2018 budgété pour cette activité était de 7,7 ME...