En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.02 %

Pour Robeco, la Chine va perdre le bras de fer commercial contre les Etats-Unis

| AOF | 172 | Aucun vote sur cette news
Pour Robeco, la Chine va perdre le bras de fer commercial contre les Etats-Unis
Credits  ShutterStock.com


Pour Robeco, il n'y a pas de doute : "La Chine a plus à perdre d'une guerre commerciale que les États-Unis". Pour leur chef économiste Léon Cornelissen, la Chine n'est pas en mesure de fournir une riposte de la même ampleur aux tarifs douaniers décidés par l'administration Trump, que les Etats-Unis ont promis de durcir en cas de mesures de rétorsion après la première vague de 34 milliards de dollars d'importations. Ce désavantage est lié à la taille des importations américaines en Chine, beaucoup plus faibles en termes absolus que les importations chinoises aux Etats-Unis.

"La réponse chinoise consistera alors probablement à aggraver les tensions en faisant la vie dure aux entreprises américaines en Chine. En anticipation de cette intensification de la guerre commerciale, la Chine a autorisé une dépréciation du yuan de plus de 3 %", souligne Léon Cornelissen (Robeco).

Mais l'activation du levier monétaire pour contrer Trump et compenser la hausse des tarifs douaniers pourrait avoir un effet pervers. En effet, les sorties de capitaux pourraient aisément s'intensifier si la nervosité quant à l'évolution du taux de change s'accroît, ce qui pourrait contraindre Pékin à procéder à un durcissement monétaire (c'est-à-dire des taux d'intérêt plus élevés) et des contrôles des capitaux plus stricts.

"Ceci va à l'encontre de la volonté des autorités chinoises de libérer leur compte de capitaux et d'internationaliser le yuan. De nouvelles pressions exercées dans ce domaine constitueraient un pas en arrière", avertit le chef économiste de Robeco.

De surcroit, l'économie chinoise est affaiblie par des mesures de resserrement sur les marchés du crédit. Toute hausse des taux d'intérêt visant à un durcissement des conditions monétaires serait par conséquent contre-productive. L'économie de la Chine a davantage besoin d'un assouplissement monétaire.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...