En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 479.10 PTS
+0.05 %
5 467.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 386.46
+0.05 %
DAX PTS
12 374.66
+0.19 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.19 %
1.176
+0.14 %

Natixis AM ne prévoit pas d’accélération de la croissance mondiale en 2018

| AOF | 533 | Aucun vote sur cette news
Natixis AM ne prévoit pas d’accélération de la croissance mondiale en 2018
Credits  ShutterStock.com


Natixis AM ne s'attend pas à une accélération de la croissance économique mondiale l'année prochaine pour une raison simple : les trois moteurs de la croissance que sont les Etats-Unis, la zone euro et la Chine n'ont pas la capacité à croitre plus rapidement. Dans le cas de la zone euro, la croissance évolue déjà au-dessus de son potentiel et le manque d'investissement observé sur la période 2011-2013 a pour conséquence de "caper" ce potentiel.

Aux Etats-Unis, Natixis AM diagnostique un manque d'impulsion que ne règleront pas du tout les baisses d'impôt tant attendues. "La politique économique se traduira par un schéma de baisse de la fiscalité qui profitera d'abord aux hauts revenus et aux entreprises. Elle ne se financera pas par une accélération de la croissance", assure Natixis AM.

De plus, le gestionnaire d'actifs, par la voix de son directeur de la recherche économique Philippe Waechter, pointe le signal négatif pour l'activité que lance l'aplatissement de la courbe des taux d'intérêt. "C'est toujours un signal négatif lorsque, comme c'est le cas maintenant, cet aplatissement s'opère via une hausse des taux à 2 ans", note l'expert.

Enfin, la Chine devrait continuer à gérer sa transition économique et sa croissance devrait rester aux alentours de 6-6,5% en 2018.

Du côté de l'inflation enfin, Natixis AM s'attend à ce qu'elle reste faible en 2018. "Le partage de la valeur ajoutée en faveur des entreprises n'est pas remis en cause et de fait n'inverse pas la dynamique des salaires, observe la société de gestion. En outre, les gains de productivité ne sont pas suffisants pour générer des hausses salariales (en moyenne). La hausse des salaires concerne principalement les entreprises à la productivité élevée."

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Le résultat net, qui intègre désormais un IS à taux plein en raison de la fin en 2017 des déficits reportables, atteint 0,94 ME en croissance de +310,3%...

Publié le 25/09/2018

Pour l'exercice 2018, le Groupe DOM Security maintient sa prévision de chiffre d'affaires de 180 ME hors croissance externe...

Publié le 25/09/2018

Le groupe reste optimiste pour la poursuite de son exercice...

Publié le 25/09/2018

Au 30 juin 2018, les capitaux propres s'élèvent à 11,71 ME...

Publié le 25/09/2018

Le résultat net des entreprises consolidées s'élève à 10,9 ME sur le 1er semestre...