En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
+0.27 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-0.21 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.143
+0.38 %

Morning meeting AOF France / Europe - Début de semaine sous le signe de la prudence

| AOF | 422 | Aucun vote sur cette news
Morning meeting AOF France / Europe - Début de semaine sous le signe de la prudence
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens devraient ouvrir proches de l'équilibre. Si vendredi soir, Donald Trump a laissé espérer un réchauffement entre la Chine et les Etats-Unis sur le plan commercial, tout est encore à faire. En Europe, les risques à l'avant scène ces dernières semaines sont toujours présents : le scénario d'un Brexit sans accord et un budget italien hors des clous, qui pourrait valoir à Rome une mesure disciplinaire. A Paris, Reuters évoque une cession totale ou partielle de Technicolor, dont l'activité Maison connectée connait des difficultés depuis plusieurs trimestres.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle bougie noire avec une mèche basse dans des volumes en progression à 3.97 milliards d'euros. La pression baissière reste forte mais le support à 5010,44 points n'a toujours pas été enfoncé en clôture. Ce signal sera la confirmation qu'une nouvelle impulsion se prépare en direction de 4897 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui


GENFIT
Genfit, une société française biopharmaceutique focalisée sur la découverte et le développement de solutions thérapeutiques et diagnostiques dans le domaine des maladies du foie et des maladies hépato-biliaires a annoncé son intention de procéder à une offre au public de ses actions ordinaires, sous la forme d'American Depositary Shares (ADS), aux États-Unis. Elle a soumis confidentiellement un projet de document d'enregistrement (Form F-1) auprès de la SEC.

VIVENDI
Vivendi (+3,09% à 21,67 euros) a signé vendredi la plus forte hausse du CAC 40, tiré par un troisième trimestre supérieur aux attentes. Les investisseurs semblent rassurés par le dynamisme d'Universal Music Group (UMG), ainsi que par les signaux encourageants de Canal+ et Havas. Ainsi, le groupe dirigé par Vincent Bolloré à fait état d'un chiffre d'affaires de 3,384 milliards d'euros, en hausse de 5,6 % à taux de change et périmètre constants (+5,5% en données publiées). Celui-ci a notamment bénéficié d'une hausse de 13,5% en données comparables des revenus d'UMG à 1,495 milliard d'euros.

NEOEN
Vendredi, Neoen a gagné 3,04% à 18,96 euros, soutenu par la confirmation du succès de son introduction en bourse avec l'exercice intégral de l'option de surallocation. Le spécialiste des énergies renouvelables est coté depuis le 16 octobre. Selon lui, l'appréciation de son titre (+15%) témoigne de l'intérêt continu que la société suscite auprès des investisseurs. En conséquence, l'option de surallocation a été intégralement exercée.

VALLOUREC
Vendredi, Vallourec a chuté de plus de 32% à 2,61 euros après avoir atteint en début de séance 2,5 euros, soit son plus bas niveau depuis 2016. Le fabricant de tubes en acier sans soudures a dévoilé des résultats trimestriels en progression, mais les investisseurs sanctionnent la consommation de trésorerie du groupe. Le cash-flow disponible de la société de services pétroliers s'est dégradé à -153 millions, contre -72 millions au troisième trimestre 2017. Déçu, Jefferies a abaissé son objectif de cours sur le titre de 4,9 à 4,4 euros tout en réitérant sa recommandation Conserver.


Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, les investisseurs attendent l'indice NAHB de confiance des constructeurs immobiliers pour le mois de novembre à 16 heures.

Ce matin, l'euro perd 0,1% à 1,1409 dollar.





Vendredi à Paris


Incertains en matinée, les principaux marchés actions européens ont terminé dans le rouge. La séance avait bien débuté en Europe dans le sillage de la clôture positive de Wall Street avec les espoirs de détente sur le front commercial. Mais la dynamique s'est rapidement essoufflée, principalement en raison de la crainte de la crise politique au Royaume-Uni. e CAC 40 a cédé 0,17% à 5 025,20 points. Sur la semaine, l'indice a abandonné 1,6%. Le bilan est comparable dans le reste de l'Europe, comme en témoigne le repli de 0,19% de l'Euro Stoxx 50 ( -1,40% en 5 séances).


Vendredi à Wall Street


Les marchés américains ont fini en légère hausse, le S&P 500, l'indice le plus représentatif progressant de 0,22%. Ils ont bénéficié des commentaires positifs de Donald Trump sur la possibilité d'un accord commercial avec la Chine. Il a qualifié d'"assez complètes" les propositions de Pékin à ce sujet. La séance avait pourtant mal débuté en raison de résultats décevants dans les secteur technologique, Applied Materials et surtout Nvidia (-19%). Le Dow Jones a gagné 0,49% à 25 413,22 pts et le Nasdaq Composite a cédé 0,15% à 7247,87 pts. Ils ont gagné 0,10% et 0,65% sur la semaine.



source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…