5 494.83 PTS
+0.02 %
5 500.0
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 394.92
+0.02 %
DAX PTS
13 281.43
+0.74 %
Dowjones PTS
26 056.61
-0.23 %
6 821.98
+0.17 %
Nikkei PTS
23 763.37
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Lyxor ne croit pas à une normalisation monétaire rapide et un assèchement de la liquidité

| AOF | 97 | Aucun vote sur cette news
Lyxor ne croit pas à une normalisation monétaire rapide et un assèchement de la liquidité
Credits  ShutterStock.com


Lyxor ne croit pas à une quelconque menace qui pèserait sur la liquidité en raison du resserrement attendu des politiques monétaires des principales banques centrales. "Dans un monde où les banques centrales ne se quittent plus des yeux, le processus de normalisation devrait suivre le même schéma que l'assouplissement avant lui", assure Lionel Melin, stratégiste cross-asset Senior chez Lyxor. Ayant déjà donné le coup d'envoi de la normalisation, la Fed devrait donc continuer à impulser le rythme.

Elle "pourrait donc poursuivre sa normalisation sur deux fronts. Tout d'abord, en réduisant son bilan, et ce peut-être déjà dès le mois de septembre. Ensuite, en procédant à de nouveaux relèvements de taux une fois que clarté sera faite sur le toujours hypothétique plan de relance budgétaire", explique Lionel Melin.

En deuxième rideau, la BCE pourrait décider en décembre de prolonger sa politique accommodante d'un an, mais entamer dans le même temps un tapering progressif, qui verrait une diminution des achats mensuels de 60 milliards aujourd'hui à 40 milliards d'euros au premier semestre et 20 milliards au second. Pour Lionel Melin, de Lyxor, la BCE pourrait mettre un terme définitif au QE en décembre 2018.

"Pareil calendrier permettrait à la BCE de respecter les principes qui lui sont imposés en matière de détention et de clé de répartition, tout en restant un acheteur actif sur les marchés lors des élections italiennes prévues l'année prochaine", indique le stratégiste.

Enfin, la BoJ fermerait la marche de la normalisation et ne commencerait à réduire son programme de QQE qu'en 2019. "La patience est de mise et maintenant que la BoJ a épuisé tous les outils monétaires à sa disposition, elle préférera sans doute s'en tenir un peu plus longuement à sa politique de contrôle de la courbe des taux", souligne Lionel Melin.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Cet accord entre Framatome et Schneider Electric établit également un partenariat de fabrication à long terme

Publié le 18/01/2018

"Cette initiative vise à renforcer notre offre de services intégrée, réunissant toutes les expertises métiers du Groupe"...

Publié le 18/01/2018

Le 1er semestre a été marqué par la concrétisation de projets phares...

Publié le 18/01/2018

Le congrès se déroulera les 26 et 27 janvier 2018 à Paris...

Publié le 18/01/2018

Rendez-vous le 6 février...

CONTENUS SPONSORISÉS