En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 008.38 PTS
-0.50 %
5 018.00
-0.31 %
SBF 120 PTS
4 010.17
-0.29 %
DAX PTS
11 331.73
-0.19 %
Dowjones PTS
25 289.27
+0.83 %
6 890.45
+0.00 %
1.134
+0.09 %

Lombard Odier reste positif sur les émergents, surtout l'Asie ou la Russie

| AOF | 236 | Aucun vote sur cette news
Lombard Odier reste positif sur les émergents, surtout l'Asie ou la Russie
Credits  ShutterStock.com


Dans un univers émergent où la reprise se confirme, ce qui justifie d'y "garder une exposition structurellement plus élevée qu’historiquement", Lombard Odier affiche sa préférence pour l’Asie émergente, la Russie et une partie de l’Amérique Latine, sa préoccupation concernant les perspectives en Turquie et sa prudence sur l’Afrique du Sud.

"Il est important de reconnaître les pays les plus robustes selon des critères macroéconomique objectifs (compte courant, inflation, dette, dynamique cyclique), mais aussi qualitatifs, tels que la dépendance aux cours des matières premières, la capacité à réformer, la démographie ou la stabilité politique", explique Stéphanie de Torquat, stratégiste chez Lombard Odier, rappelant que l'univers émergent n'est pas homogène mais recouvre "des pays extrêmement variés qui vont inévitablement afficher des disparités en termes de performances aussi bien économiques que financières."

Reste que, d'un point de vue structurel, ces marchés ont connu ces dernières années trois évolutions favorables. D'abord, leur cycle économique a recommencé récemment après plusieurs années de ralentissement et ils offrent donc un potentiel de hausse significatif.

Ensuite, les pays émergents ont "réduit de nombreux déséquilibres avec une forte réduction des disparités de comptes courants à l'intérieur de la zone émergente", souligne Stéphanie de Torquat, stratégiste chez Lombard Odier.

Enfin, ils sont nettement moins vulnérables que par le passé grâce à une baisse de leur dette en devise étrangère, alors que les réserves de change se sont considérablement renforcées depuis le début des années 2000.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

      Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions prévues par l'article L. 233-8 II du Code de Commerce et l'article 223-16 du…

Publié le 16/11/2018

L'Agence européenne des médicaments recommande l'approbation du fexinidazole, le premier traitement entièrement par voie orale de la maladie du…

Publié le 16/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre vient de s'extirper par le haut d'une figure de consolidation après son ouverture en trou de cotation haussier du 16 novembre. Du côté des indicateurs…

Publié le 16/11/2018

Spineway prend 2,7% à 0,265 euro dans un volume représentant 2,6% du capital, après la nomination du CEO de sa filiale US, qui fait suite à...

Publié le 16/11/2018

Le concert monte à plus de 90% du capital