5 399.09 PTS
+0.00 %
5 410.50
+0.20 %
SBF 120 PTS
4 303.54
+0.00 %
DAX PTS
13 153.70
-
Dowjones PTS
24 329.16
+0.49 %
6 344.57
+0.00 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Lombard Odier IM partagé sur l'Inde

| AOF | 156 | Aucun vote sur cette news
Lombard Odier IM partagé sur l'Inde
Credits  ShutterStock.com


Lombard Odier a une opinion "nuancée" sur l'Inde, indique Stéphane Monier, Chief Investment Officer, dans une note consacrée aux réformes menées (et à venir) par le premier ministre Narendra Modi. D'un côté, le gestionnaire d'actifs s'attend à ce que l'activité économique reste modérée au cours des prochains mois. "De même, la bureaucratie, la nature démocratique et multiculturelle de l'Inde, de même que sa taille et sa structure fédérale, sont autant de facteurs susceptibles de limiter le rythme et l'ampleur du changement", ajoute-t-il.

Mais, dans les décennies à venir, le CIO de Lombard Odier IM estime que "l'Inde pourrait offrir l'un des scénarios de croissance les plus positifs au monde, tenant compte de sa démographie, de son point de départ faible (ce pays reste la plus pauvre des grandes économies mondiales) et de la marge de manœuvre existante pour effectuer des réformes favorables aux affaires".

Stéphane Monier observe que Narendra Modi a plutôt réalisé un travail qui "mérite des louanges à bien des titres". D'abord, l'Inde parvient, sous son mandat, à maîtriser une inflation à deux chiffres, un déficit extérieur courant excessif et, dans une certaine mesure, un déficit budgétaire important. Ensuite, les investissements étrangers et les réserves de change sont montés en flèche.

Troisièmement, continue le CIO de Lombard Odier IM, le principal indice en actions d'Inde a progressé de plus d'un tiers de sa valeur. Enfin, Narendra Modi a même obtenu quelques résultats limités dans la lutte contre la corruption, l'Inde ayant progressé de deux modestes points selon l'indice de perception de la corruption (IPC) publié par Transparency International.

Cependant, Stéphane Monier reconnait que ses réformes principales ont eu des résultats mitigés et que des critiques continuent dans trois domaines : l'implication de l'Etat et la bureaucratie, la réforme agraire et le travail et les infrastructures.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

Soutenu par le secteur bancaire (Société Générale + 2,25 % à 43,915 euros), le marché parisien a fini la semaine dans le vert.

Publié le 11/12/2017

La Banque de France table sur une croissance de 0,5% du PIB français au quatrième trimestre, selon une deuxième estimation qu'elle vient de publier. Cette dernière est conforme à la précédente…

Publié le 11/12/2017

Veolia a remporté le marché d’exploitation de l’Unité de valorisation énergétique des déchets de Reims, d'une durée de 9 ans, à compter du 1er janvier 2018, et d'un chiffre d'affaires…

Publié le 11/12/2017

Eurazeo a organisé vendredi dernier une Journée Investisseurs consacrée à l’accélération de sa stratégie de transformation. Virginie Morgon, Directeur Général, a souligné combien Eurazeo a…

Publié le 11/12/2017

Valeo confirme aujourd'hui un investissement de 375 millions de yuans (environ 50 millions d'euros) dans le fonds Cathay CarTech – premier fonds en renminbis lancé par Cathay Capital – afin…

CONTENUS SPONSORISÉS