En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 866.23 PTS
+1.50 %
4 860.50
+1.39 %
SBF 120 PTS
3 874.63
+1.38 %
DAX PTS
11 043.62
+1.14 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.141
+0.18 %

Les pressions inflationnistes continueront d’augmenter au Royaume-Uni, souligne Lombard Odier IM

| AOF | 203 | Aucun vote sur cette news
Les pressions inflationnistes continueront d’augmenter au Royaume-Uni, souligne Lombard Odier IM
Credits  ShutterStock.com


Tel qu'attendu, la Banque d'Angleterre a laissé son taux directeur inchangé à 0,75% dans une décision unanime, la banque centrale continuant de prévoir qu'un nouveau resserrement au cours de la période de prévision sera nécessaire, mais que ces augmentations seront probablement progressives et limitées, observe Charles St-Arnaud, Stratégiste en Investissement chez Lombard Odier IM.

Dans ses nouvelles prévisions, le comité de politique monétaire (MPC) prévoit une croissance moyenne de 1,75% par an, conditionnée par une transition en douceur du Brexit et une hausse des taux conforme aux attentes actuelles du marché.

Pour Charles St-Arnaud, ce qui retiendra l'attention des observateurs, c'est que la Banque d'Angleterre considère que l'économie est presqu'au potentiel et elle s'attend même à ce que l'écart de production devienne positif l'année prochaine. Cela signifie que les pressions inflationnistes continueront d'augmenter.

Ceci suggère que la Banque d'Angleterre aurait relevé ses taux directeurs si ce n'était de l'incertitude liées au Brexit.

Dans l'ensemble, Charles St-Arnaud continue de croire que la Banque d'Angleterre maintiendra son taux directeur inchangé jusqu'à ce que l'incertitude autour du Brexit se dissipe et qu'un accord entre le Royaume-Uni et l'UE soit conclu.

De plus ajoute Charles St-Arnaud, l'admission selon laquelle l'écart de production est susceptible de devenir positif l'année prochaine signifie qu'une hausse pourrait même avoir lieu avant la réunion de mai 2019, si un accord est approuvé rapidement, et qu'au moins deux augmentations de taux en 2019 son envisageable.



source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Les marchés actions européens évoluent en hausse à l’approche de la mi-séance. Les investisseurs ont repris espoir quant à une possible résolution du conflit commercial entre la Chine et les…

Publié le 18/01/2019

Casino bondit de 6,55% à 38,58 euros, après avoir publié des chiffres d’activité rassurants pour le quatrième trimestre, dans un contexte économique marqué par le mouvement des " Gilets…

Publié le 18/01/2019

Ryanair recule en Bourse de 1,87% à 9,88 euros, après avoir lancé un nouveau « profit warning » pour son exercice 2018-2019 qui s’achèvera fin mars. La compagnie aérienne à bas coûts…

Publié le 18/01/2019

Après le report aux Etats-Unis...

Publié le 18/01/2019

Nissan et Mitsubishi ont déclaré vendredi que Carlos Ghosn, leur ancien président, avait indûment reçu une rémunération avoisinant les 8 millions d'euros via leur filiale commune aux Pays-Bas…