En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 207.76 PTS
+0.22 %
5 209.00
+0.29 %
SBF 120 PTS
4 133.54
+0.31 %
DAX PTS
11 439.45
+0.14 %
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
+0.00 %
1.134
+0.02 %

Les marchés financiers pratiqueraient la discrimination, révèle une école de commerce londonienne

| AOF | 228 | Aucun vote sur cette news
Les marchés financiers pratiqueraient la discrimination, révèle une école de commerce londonienne
Credits  ShutterStock.com


Selon une nouvelle étude effectuée par l'école de commerce londonienne Cass Business School, (City University of London) les prévisions de résultats des analystes financiers dont les noms de famille sont "étrangers" suscitent de plus fortes réactions de la part du marché. Les chercheurs ont découvert que, à la suite des attaques terroristes du 11 septembre, les prévisions formulées par des analystes dont les noms de famille étaient à consonance moyen-orientale engendraient de plus faibles réactions du marché.

Ils ont également constaté qu'après l'opposition des gouvernements français et allemand à la guerre en Irak menée par les États-Unis, les prévisions d'analystes aux noms français ou allemands étaient moins bien accueillies par le marché américain.

Cet effet s'est davantage ressenti dans les entreprises ayant une propriété institutionnelle moindre, ainsi qu'auprès des analystes dont les prénoms n'étaient pas à consonance nord-américaine.

" Nos découvertes concordent avec la supposition selon laquelle les gens tirent naturellement des conclusions qu'ils souhaitent obtenir. Si les investisseurs voient favorablement un analyste en raison de son nom de famille, ils sont motivés à considérer les prévisions de ce dernier comme étant plus crédibles ou de meilleure qualité, car cela réduit l'incohérence désagréable entre leurs actes et leurs pensées ", a expliqué le Dr Jung, l'un des auteurs de l'étude.

Il a précisé que la préférence pour un nom de famille avait un effet complémentaire sur les possibilités de carrière des analystes, ce qui leur permettait de mieux réussir dans leur profession.

Le Dr Jung a souligné que cette préférence avait également un impact sur la dérive des prix de la Bourse.

" La vitesse à laquelle le cours des actions réagissait aux prévisions des analystes était plus rapide lorsque ces derniers avaient un nom de famille " de souche ". La réaction retardée des prix en était radicalement diminuée. "

L'étude démontre par ailleurs que la perception que les investisseurs avaient du nom de famille d'un analyste n'influençait pas seulement leur traitement de l'information sur les marchés financiers, mais aussi l'efficacité du marché, et entraînait différentes conséquences pour les professionnels des finances sur le marché du travail.

" Il est très intéressant de constater comment la préférence pour un nom de famille, sans égard pour le contenu de l'information ou la qualité de la prévision d'un analyste, influence la réaction des investisseurs et les anomalies relatives aux prix sur le marché financier, " a conclu le Dr Jung.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Mauna Kea Technologies perd 2,3% à 1,978 euro après l'annonce de la fin de son partenariat commercial avec le spécialiste américain des dispositifs médicaux Cook Medical. A l'automne 2015…

Publié le 22/02/2019

Clasquin a publié ses indicateurs économiques pour l’exercice 2018. Ainsi, le spécialiste de l’ingénierie en transport aérien et maritime a dévoilé une marge commerciale brute de 68,9…

Publié le 22/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 22/02/2019

Eutelsat bat en retraite de 4,55% à 18,255 euros ; Bpifrance ayant cédé 6,67% du capital de l’opérateur de satellites pour un montant d’environ 285 millions d’euros. Via Bpifrance…

Publié le 22/02/2019

Europcar abandonne 8,4% à 7,115 euros ce matin dans un volume significatif...