5 349.30 PTS
-
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 764.24
+0.94 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les marchés européens commencent la semaine sur la défensive

| AOF | 247 | Aucun vote sur cette news
Les marchés européens commencent la semaine sur la défensive
Credits  ShutterStock.com


Les marchés européens ont clôturé en ordre dispersé, signant un début de semaine terne après cinq semaines consécutives de hausse. Le CAC 40 a gagné 0,11% à 5 365,83 points et l’EuroStoxx 50 s'est adjugé 0,2% à 3 610,5 points. A Wall Street, l’ambiance est tout aussi morose : le Dow Jones progresse d'un modeste 0,06% à 22 787,3 points.

Les investisseurs consolident leurs gains engrangés sur les cinq dernières semaines qui ont permis aux indices européens de se rapprocher de leurs sommets annuels. De plus, l'ambiance a été alourdie par le rapport sur l'emploi de vendredi dernier puisque l'économie américaine a détruit des emplois alors que le marché attendait de nouvelles créations.

D'autre part, la tension reste vive sur le dossier catalan, à la veille d'un discours du président régional devant le Parlement qui pourrait aboutir à une déclaration unilatérale d'indépendance, dix jours après le référendum qui a donné lieu à une crise avec Madrid et à un regain de crainte des investisseurs et des agences de notation. Les valeurs bancaires en ont souffert, à l'instar de Crédit Agricole (-1,16%), BNP Paribas (-0,64%) ou Société Générale (-0,44%).

Dans ce contexte morose, la publication de statistiques pourtant favorables n'a pas été jugée suffisante pour justifier de nouveaux achats d'actifs risqués. Ainsi, l'indice Sentix de la confiance des investisseurs européens en octobre a de nouveau progressé, de 28,2 à 29,7 points, dépassant le consensus qui le donnait à 28,5. Même le résultat en demi-teinte des dernières élections allemandes n'a donc pas déstabilisé les marchés financiers, note le bureau d'études.

Finalement, c'est l'évolution de quelques-unes des principales valeurs cotées à Paris qui a déterminé la tendance incertaine. D'un côté, LafargeHolcim (+1,16%) et Kering (+1,98%) ont été soutenus, le premier par la nomination d'une nouvelle directrice financière et le second par des notes d'analystes optimistes pour le chiffre d'affaires du troisième trimestre. En revanche, Airbus (-2,25%) a pesé sur la tendance bien qu'il ait nié toute corruption dans le dossier Eurofighter. Les investisseurs ont aussi mal accueilli les chiffres de livraisons de septembre qui mettent en péril l'objectif 2017 de l'avionneur.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS