En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 789.44 PTS
-0.44 %
4 788.00
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 818.78
-0.37 %
DAX PTS
10 897.34
-0.31 %
Dowjones PTS
24 150.98
-0.23 %
6 666.63
-0.03 %
1.139
-0.04 %

Les cours du pétrole refluent encore pour au moins trois raisons

| AOF | 346 | Aucun vote sur cette news
Les cours du pétrole refluent encore pour au moins trois raisons
Credits  ShutterStock.com


L'ajustement des cours du pétrole se prolonge pour la deuxième séance consécutive. Le cours du baril de Brent perd 0,45% à 68,84 et celui du baril de WTI recule de 0,4% à 63,58 dollars, signant ainsi leur deuxième séance consécutive de repli. Au moins trois raisons expliquent que cette tendance se prolonge ainsi. D'abord, les investisseurs sont tentés de prendre des bénéfices sur un actif qui a atteint lundi soir son plus haut niveau depuis décembre 2014 à plus de 70 dollars le baril de Brent.

Ensuite, Baker Hughes, le groupe parapétrolier qui publie chaque semaine l'évolution du parc de puits de forage aux Etats-Unis, a fait état, pour la première fois depuis début décembre dernier, d'une hausse du nombre de puits. Ils ont augmenté de 10 à 752, signe peut-être que les producteurs américains de pétrole de schiste se préparent à relancer leur activité. Tous les observateurs notent que ces derniers ont mis plus de temps que prévu à réouvrir leurs puits une fois que les cours du brut sont repassés au-dessus du seuil où l'exploitation de pétrole de schiste est de nouveau rentable.

Enfin, les déclarations de Fatih Birol, directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), devant le Sénat américain, ont sans doute aussi de quoi inciter les investisseurs à la prudence. En effet, il a souligné la résilience du secteur du schiste aux Etats-Unis et prévoit que la production de gaz et de pétrole américains à l'horizon 2040 sera supérieure de 50% à celle de tous les autres pays. Les Etats-Unis seraient alors, et de loin, le premier producteur d'hydrocarbures de la planète.

Ces déclarations font écho aux récents avertissements lancés à la fois par l'AIE et par l'Opep selon lesquels la hausse de la production américaine risque de mettre en péril le rééquilibrage du marché pétrolier mondial.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

L'Allemagne étudie les moyens d'interdire l'utilisation des produits de Huawei Technologies Co. dans son infrastructure télécoms selon un représentant du gouvernement cité par le Wall Street…

Publié le 17/01/2019

Philippe Lagayette, administrateur référent de Renault, et Patrick Thomas, président du comité des nominations et de la gouvernance, ont confirmé...

Publié le 17/01/2019

  Le supercalculateur d'Atos permet au centre espagnol d'analyse génomique (CNAG-CRG) d'accélérer ses recherches     Paris, 17 janvier 2019 - Atos, leader…

Publié le 17/01/2019

Renault est finalement sorti du bois dans le sillage des déclarations de Bruno Le Maire la veille. Ainsi, Philipe Lagayette (administrateur référent de Renault) et Patrick Thomas (président du…

Publié le 17/01/2019

Le groupe PSA lance la production du moteur essence 3 cylindres Turbo Pure Tech dans l’usine de Tychy, en Pologne. Ce site a bénéficié de 250 millions d’euros d’investissements afin…