En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 021.0
+0.08 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 428.80
+0.55 %
6 876.90
-0.20 %
1.141
+0.75 %

La taxe Gafa divise toujours

| AOF | 100 | Aucun vote sur cette news
La taxe Gafa divise toujours
Credits  ShutterStock.com


Les oppositions autour de la taxe Gafa persistent. Les ministres des Finances européens se sont réunis lors de la réunion mensuelle Ecofin, et ont abordé le projet de taxation des géants du numérique, sujet de désaccord. Cette taxe consisterait à la mise en place d’une taxe de 3% sur les revenus tirés de certaines activités, en attendant une solution à l’échelle mondiale. Elle concernerait les groupes qui affichent un chiffre d’affaires annuel de plus de 750 millions d’euros, et dont les revenus dépassent 50 millions d’euros au sein de l'Union européenne.

Certains dirigeants d'entreprises européennes avaient exprimé leur préoccupation quant à la taxe Gafa, expliquant que cette taxe " causerait un préjudice matériel à la croissance économique et à l'innovation, à l'investissement et à l'emploi dans toute l'Europe ".

Olaf Scholz s'est prononcé pour la mise en œuvre de cette taxe, uniquement si aucun accord mondial n'était conclu avant l'été 2020. Il a également souhaité réduire le champ d'activité de la taxe, sous la pression des milieux d'affaires. 

Pour garder le soutien de son homologue allemand, Bruno Lemaire, dont l'ambition est de trouver un accord avant la fin de l'année, a signalé que la France était prête à repousser cette directive à fin 2020. 

Face aux difficultés pour trouver un accord européen, certains pays ont proposé leur propre projet de taxe, à l'image de la Grande-Bretagne, de l'Espagne ou encore de l'Italie.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…