5 289.86 PTS
+0.00 %
5 275.0
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.00 %
DAX PTS
12 487.90
-
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.00 %
Nikkei PTS
21 970.81
+0.21 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Financière responsable bat en brèche l'idée d'un "atterrissage" de l'économie chinoise

| AOF | 141 | Aucun vote sur cette news
La Financière responsable bat en brèche l'idée d'un "atterrissage" de l'économie chinoise
Credits  ShutterStock.com


Dans un article de blog consacré à la conjoncture chinoise, Olivier Johanet, co-fondateur et co-dirigeant de La Financière responsable, revient sur la perspective d'un "atterrissage" de la croissance chinoise, telle qu'elle est partagée en France et en Europe. En clair, l'idée selon laquelle le rythme de croissance actuel en Chine n’est pas tenable à court terme et ne peut donc que ralentir.

"Cette note n'a pas la prétention d'être une étude économique approfondie mais plutôt la relation de sentiments d'un voyageur, à la recherche d'une meilleure compréhension, à défaut de connaissance, de la Chine moderne à raison de nombreuses visites, discussions et échanges sur place avec des locaux et des expatriés", prévient le gérant.

Mais, après un long entretien avec Philippe Bouyoux, chef du service économique à l'Ambassade de France en Chine, à l'occasion d'un voyage en Chine, Olivier Johanet estime que "personne en Chine ne recherche un quelconque atterrissage. Bien au contraire !"

Le gestionnaire d'actifs voit au moins trois raisons pour lesquelles Pékin a besoin non pas de faire ralentir sa croissance mais bien de continuer à l'accélérer. D'abord, "il est de la plus haute importance pour les autorités publiques chinoises de maintenir un rythme de croissance élevé pour satisfaire les énormes besoins de la population, écrit Olivier Johanet (La Financière responsable). Il faut d'une part permettre à un grand nombre de sans-travail, d'agriculteurs ou de travailleurs précaires et " invisibles " de sortir du niveau de pauvreté qui les caractérise".

D'autre part, le gouvernement chinois ne peut pas se permettre de décevoir une grande partie de jeunes parvenus au seuil de la classe moyenne (revenus supérieurs à 15 000 euros par an) qui ont "l'absolue volonté, pour des raisons d'image sociale notamment, de s'y maintenir et de progresser".

Enfin, la Chine a encore un énorme besoin d'un tissu industriel et commercial efficace et d'infrastructures modernes.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

Le fonds souverain de Singapour vend ses 10,4% au moyen d'un placement privé...

Publié le 21/02/2018

Stentys annonce ce jour le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS) pour un montant brut…

Publié le 21/02/2018

Atos a enregistré une croissance de 11% de son résultat net part du groupe en 2017, à 601 millions d’euros, et une progression de 17,6% de sa marge opérationnelle à 1,29 milliard d’euros.…

Publié le 21/02/2018

Mercialys a placé avec succès hier une émission obligataire à 8 ans d'un montant de 300 millions d'euros. Cette opération s'inscrit dans le cadre des besoins généraux de la société et permet…

Publié le 21/02/2018

thierry Ehrmann :"À l'heure où la notoriété d'une marque se mesure désormais par son activité sur les réseaux sociaux et son empreinte digitale, Artprice…

CONTENUS SPONSORISÉS