En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 337.18 PTS
-0.93 %
5 341.50
-0.82 %
SBF 120 PTS
4 286.35
-0.73 %
DAX PTS
12 439.38
-1.12 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

La Commission européenne détaille son "paquet Commerce"

| AOF | 158 | Aucun vote sur cette news
La Commission européenne détaille son "paquet Commerce"
Credits  ShutterStock.com


La Commission européenne a détaillé les mesures qui seront contenues dans son "paquet Commerce" au lendemain du discours sur l'état de l'Union de son président Jean-Claude Juncker. L'un des thèmes les plus sensibles du discours et donc du train de propositions est le "filtrage des investissements étrangers" garantissant que les investissements directs étrangers ne portent pas atteinte aux intérêts stratégiques de l'Union. Pour l'heure, 12 Etats-membres ont mis en place une procédure et des critères pour déterminer s'ils autorisent ou pas une proposition d'investissement dans une société.

L'Union européenne a d'ores et déjà déterminé de son côté cinq critères : les effets d'une telle opération sur les infrastructures critiques, sur la sécurité de l'approvisionnement, et sur les technologies sensibles. La Commission souhaite aussi contrôler les informations sensibles qui seront auxquelles l'investisseur aura accès. Enfin, le cinquième critère concerne l'actionnariat de l'investisseur, s'il est contrôlé ou non par un Etat. De plus, la Commission propose de mettre en place une procédure en sept étapes, mettant en jeu l'Etat-membre où est implantée la société ciblée et Bruxelles.

Outre le "filtrage des investissements étrangers", le Paquet Commerce défendu par la Commission recommandera l'ouverture de négociations sur des accords commerciaux avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande et sur la création d'un tribunal multilatéral pour le règlement des différends en matière d'investissements.

"Dans les semaines à venir, je travaillerai en étroite collaboration avec le Parlement européen et les gouvernements des États membres, par l'intermédiaire du Conseil de l'Union, pour faire avancer ces propositions dans les meilleurs délais", a assuré Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée du commerce.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Une valeur appréciée...

Publié le 25/06/2018

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires chinois et européens continuent à peser sur les bourses mondiales...

Publié le 25/06/2018

Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Brie Picardie Société coopérative à…

Publié le 25/06/2018

Drone Volt, le constructeur français aéronautique spécialisé en drones civils professionnels, annonce ce jour qu'il participera à la 14ème édition du...

Publié le 25/06/2018

BNP Paribas aurait mis en vente un petit portefeuille clients au sein de son activité de banque privée en Espagne...