5 420.58 PTS
+1.33 %
5 415.5
+1.38 %
SBF 120 PTS
4 324.40
+1.35 %
DAX PTS
13 312.30
+1.59 %
Dowjones PTS
24 792.20
+0.57 %
6 513.27
+0.73 %
Nikkei PTS
22 901.77
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La Chine et la France vont travailler de concert sur les subventions publiques pour l'acier

| AOF | 131 | Aucun vote sur cette news
La Chine et la France vont travailler de concert sur les subventions publiques pour l'acier
Credits  ShutterStock.com


La Chine et la France ont convenu de travailler ensemble, dans le cadre du G20, sur le sujet des subventions publiques, habituelles en Chine, pour le secteur de l'acier. La Chine a en effet reconnu, à l'occasion de la rencontre entre le vice-premier ministre et Bruno Le Maire, ministre français de l'Economie, que "les subventions publiques peuvent engendrer des surcapacités dans le secteur de l’acier". La France a réaffirmé également que "le protectionnisme est une menace pour la stabilité et pour le développement économique", selon le communiqué de Bercy publié à l'issue de cette réunion.

Cette dernière, qui s'inscrit dans le 5ème dialogue économique et financier de haut niveau France-Chine, a abouti à d'autres avancées. Dans le secteur agroalimentaire, la Chine a accepté d'accélérer la procédure permettant la reprise des exportations françaises de bœuf maintenant que la levée de l'embargo est effective. De plus, "nous avons obtenu dans les secteurs du lait infantile, de la viande de porc et de la charcuterie la publication des résultats d'audit que nous attendions et la délivrance d'autorisations d'exportations pour les établissements conformes d'ici la fin de l'année 2017", indique Bercy.

Sur les licences bancaires, la Chine a accepté d'en encourager l'octroi  pour que les banques françaises puissent participer et même conduire des émissions d'obligations chinoises. La Chine a rappelé qu'elle voulait ouvrir plus largement le courtage de titres : c'est un point positif pour les banques tricolore, assure Bercy, puisqu'elles pourront désormais être majoritaires dans des sociétés de courtage.

Les discussions France-Chine ont aussi porté sur le nucléaire, l'aéronautique ou encore la finance verte.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Montée en puissance du procédé de production de Deinove et sélection de la SAS Pivert comme partenaire pour assurer la mise à l'échelle industrielle du procédé de fermentation...

Publié le 18/12/2017

Un voyage immersif unique à chaque trajet grâce à l'intégration des données de navigation en temps réel...

Publié le 18/12/2017

La décision même de privatiser ADP n'est pas prise, a indiqué une source gouvernementale à l'agence 'Reuters'.

Publié le 18/12/2017

En 2017, Cibox a renforcé ses positions sur ses marchés stratégiques

Publié le 18/12/2017

  Paris, le 18 décembre 2017, 20h   Transfert du contrat de liquidité de la société KEPLER CHEUVREUX à PORTZAMPARC Société de Bourse     AdUX (Code ISIN : FR0012821890…

CONTENUS SPONSORISÉS