En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 933.34 PTS
+0.9 %
4 909.50
+0.45 %
SBF 120 PTS
3 897.18
+0.98 %
DAX PTS
12 660.25
+0.47 %
Dow Jones PTS
27 201.52
+1.39 %
11 125.44
+0.26 %
1.186
+0.59 %

L'Union européenne reste divisée, souligne M&G Investments

| AOF | 173 | Aucun vote sur cette news
L'Union européenne reste divisée, souligne M&G Investments
Credits  ShutterStock.com


À première vue, la conclusion d'un accord sur le plan de relance de l'UE est une réussite remarquable, commente Wolfgang Bauer, gérant obligataire chez M&G Investments. L'accord conclu entre les dirigeants européens sur un programme de 750 milliards d'euros, qui combine des emprunts communs au niveau de la Commission européenne et l'octroi de subventions directes, est allé bien au-delà de ce que la plupart des observateurs avaient jugé possible il y a encore quelques mois.

Cependant, peu de chances que nous ayons été témoins d'un "moment hamiltonien" en Europe, souligne le gérant.

Ce douloureux marathon de négociations a révélé à quel point l'UE est divisée en matière d'intégration fiscale.

Les "quatre frugaux" - l'Autriche, les Pays-Bas, la Suède et le Danemark - n'ont accepté la proposition qu'après augmentation de leurs rabais budgétaires européens respectifs.

C'est un fait majeur qui démontre que ce compromis est - au moins en partie - fondé sur une incitation ponctuelle pour certains pays qui ne peut être répétée indéfiniment.

En outre ajoute Wolfgang Bauer, si la chancelière Merkel a été l'une des figures de proue du fonds de relance de l'UE - défendant la proposition au sein même de son propre parti et de son gouvernement - il est fort probable que son successeur, quel qu'il soit, se révèle nettement moins favorable et puisse rapprocher l'Allemagne des quatre pays les plus frugaux, rendant ainsi toute nouvelle avancée vers l'intégration fiscale européenne encore plus difficile à l'avenir.

source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/08/2020

Le groupe MND, spécialiste de la mobilité, des loisirs et de la sécurité en montagne, a annoncé avoir conclu des accords de financements avec l'État français, par l'intermédiaire du Fonds de…

Publié le 05/08/2020

Au 30 juin 2020, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Pharmagest a atteint 77,93 millions d'euros, en progression de 1,37% par rapport à la même période l'an dernier. L’impact de…

Publié le 05/08/2020

SES a annoncé aujourd'hui qu'il allait faire appel à SpaceX pour la mise en orbite de 3 de ses satellites de bande C, via deux lancements distincts. Le spécialiste des solutions de connectivité a…

Publié le 05/08/2020

Accor prévoit un de retour de l’activité au niveau prévalant avant la crise sanitaire seulement en 2023. " Le choc que subit notre industrie est sans précédent et d'une violence inouïe » a…

Publié le 05/08/2020

Accor (-3,86% à 21,44 euros) échoue à la dernière place de l’indice CAC 40 en raison de pertes opérationnelles plus importantes que prévu au premier semestre. Le groupe hôtelier a enregistré…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne