En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 370.05 PTS
-0.52 %
5 370.50
-0.47 %
SBF 120 PTS
4 299.69
-0.48 %
DAX PTS
12 545.42
-0.13 %
Dowjones PTS
25 058.12
+0.00 %
7 350.23
+0.00 %
1.171
-0.10 %

L'euro termine l'année au plus haut depuis trois ans

| AOF | 282 | Aucun vote sur cette news
L'euro termine l'année au plus haut depuis trois ans
Credits  ShutterStock.com


Fin d'année en apothéose pour l'euro. La monnaie unique n'a cessé d'accroitre ses gains tout au long de la séance et s'adjuge désormais 0,63% à 1,2013 dollar. S'il n'a pas encore fait tomber son record annuel de 1,20354 atteint le 8 septembre, l'euro ne s'en était plus autant rapproché depuis longtemps. Il évolue aux alentours de son plus haut niveau depuis janvier 2015. Cette poussée soudaine ne semble pas avoir de raison particulière mais vient souligner la très belle performance 2017 de l'euro qui, avec un gain de plus de 13% face au dollar, a mis fin à trois années consécutives de baisse.

Tout au long de l'année, la devise a été soutenue par les bonnes statistiques économiques qui se sont enchainées, mois après mois, en zone euro. A titre d'exemple, le dernier indice PMI publié par IHS-Markit en 2017, qui couvre le mois de novembre, est ressorti à 58 points, au plus haut depuis février 2011. Celui de janvier s'était élevé à 54,4 points.

De plus, l'euro a été porté par la perspective d'un retrait, certes très graduel, du soutien monétaire de la BCE. C'est bien en 2017 que l'institution a commencé à réduire ses achats d'actifs, à 60 milliards d'euros par mois depuis avril, et que son président Mario Draghi a dévoilé ses intentions pour aller vers une extinction du QE sans doute en 2018. Ainsi, à partir de janvier et jusqu'à septembre, la BCE n'achètera "plus que" 30 milliards d'euros par mois d'obligations.

Enfin, l'euro a bénéficié de la faiblesse du dollar américain, pénalisé par les doutes sur la capacité de Donald Trump à mener à bien la relance promise et par le discours très prudent de la Fed. Sur le premier point, l'année 2017 a été évidemment la première du mandat de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Elle a commencé par un échec politique pour le locataire de la Maison-Blanche, qui a échoué à supprimer l'Obamacare, qui a fait naître des doutes sur sa capacité à réformer. Dans ce contexte qui a marqué l'ensemble de l'année, le vote de la réforme fiscale en toute fin d'année n'a pas pesé très lourd.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…