En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 806.20 PTS
+1.35 %
4 793.0
+1.24 %
SBF 120 PTS
3 820.27
+1.34 %
DAX PTS
10 780.51
+1.49 %
Dowjones PTS
24 385.50
-0.15 %
6 714.06
+0.47 %
1.131
-0.32 %

Kempen : une baisse de la note de l’Italie de la part des agences de notation semble inévitable

| AOF | 189 | Aucun vote sur cette news
Kempen : une baisse de la note de l’Italie de la part des agences de notation semble inévitable
Credits  ShutterStock.com


Les prévisions du PIB du gouvernement italien, qui propose un objectif de déficit de 2,4% du PIB pour 2019, semblent bien plus optimistes que celles de la plupart des économistes, fait remarquer Kim Lubbers, Senior Portfolio Manager chez Kempen Capital Management. Ce dernier ajoute que si elles ne sont pas réalistes, le déficit risquera de grimper et de dépasser les 3%. Il serait alors plus vulnérable à des chocs imprévus, et ne faciliterait pas la réduction de l’endettement.

Le gestionnaire d'actifs en tire comme conclusion qu'une baisse de la note de l'Italie de la part des agences de notation est inévitable. Moody's et S&P doivent rendre leur verdict sur l'Italie fin octobre. Kim Lubbers rappelle que Moody's a déjà mis la note du pays sous surveillance tandis que les autres agences maintiennent encore la perspective ‘à stable'.

Il précise que Fitch, Moody's et S&P notent encore l'Italie à deux crans au-dessus de la catégorie ‘spéculative' ou ‘junk'. Pour lui, une dégradation de Rome dans cette catégorie semble peu probable à court terme.

Dans ce contexte, Kempen Capital Management s'attend à ce que la volatilité des rendements italiens continue à court terme.

Le gérant prévoit une confrontation avec Bruxelles lors de la présentation du budget le 15 octobre car il n'est pas conforme aux règles fiscales de l'Union européenne. Ces dernières visent en effet à baisser le déficit structurel lorsque la dette dépasse les 60%.

" La Commission Européenne a déjà fait part de ses préoccupations. L'Italie a réagi en baissant ses objectifs budgétaires pour 2020 et 2021. C'est une nouvelle positive ", fait remarquer Kim Lubbers.

Selon ce dernier, l'Union européenne ne veut pas d'une nouvelle situation ‘à la Grecque'. Comme elle souhaite par ailleurs limiter les tensions et toute contagion aux autres pays, le gestionnaire d'actifs juge possible qu'elle adopte toutefois une approche plus tolérante.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

    Communiqué de presse Villepinte, le 11 décembre2018       DECLARATION RELATIVE AU NOMBRE DE DROITS DE VOTE ET D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL DE LA…

Publié le 11/12/2018

Les ambitions du plan de transformation et de croissance durable du Groupe Bel, engagé depuis 2015, et visant à soutenir la croissance de ses marques à l'international et son développement sur le…

Publié le 11/12/2018

GL Events a obtenu la gestion de l'activité événementielle de Saint-Etienne et Caen. Ainsi, dans l'agglomération de Saint-Etienne, le groupe devra gérer 3 sites événementiels à compter du 1er…

Publié le 11/12/2018

A périmètre comparable, la hausse du chiffre d'affaires 2017-2018 est de 5,1%

Publié le 11/12/2018

SII a enregistré au premier semestre un résultat net de 13,65 millions d'euros, en hausse de 25,6% à 13,65 millions d'euros et un résultat opérationnel en augmentation de 19,7% à 20,35 millions…