En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0.22 %
5 858.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 613.14
+0.17 %
DAX PTS
13 146.74
+0.58 %
Dow Jones PTS
27 877.76
-0.01 %
8 390.41
+0.43 %
1.113
+0.35 %

FDJ : « Il semble peu probable d'assister à une vente massive d'actions dès la fin du mois »

| AOF | 1186 | 1 par 3 internautes
FDJ : « Il semble peu probable d'assister à une vente massive d'actions dès la fin du mois »
Credits  ShutterStock.com


Le 7 novembre a marqué le coup d’envoi de la privatisation de la Française des Jeux (FDJ). La loterie nationale a fixé le prix de son introduction en Bourse (IPO) dans une fourchette de 16,50 à 19,90 euros par action pour les investisseurs institutionnels. En prenant le milieu de la fourchette, le ratio de valorisation de la FDJ devrait ressortir à 22 fois le bénéfice net, note Antoine Fraysse-Soulier, responsable de l'analyse de marchés chez eToro.

" Même si ce ratio est supérieur à la moyenne des entreprises du CAC 40 qui est de 17,4 fois, il reste néanmoins attrayant, car il se situe au-dessous de la moyenne de son secteur (le Travel&Leisure), qui est aux alentours de 27 fois les bénéfices ", souligne l'expert.

En outre, la souscription, qui a débuté le 7 novembre et se terminera le 19 novembre, propose de nombreux avantages aux particuliers. Ainsi, Antoine Fraysse-Soulier estime que " contrairement à ce que beaucoup affirment, il semble peu probable d'assister à une vente massive d'actions dès la fin du mois tant les modalités de souscription incitent à la conservation des titres ".

La FDJ présente d'ailleurs une croissance régulière dans la durée (5% par an en moyenne sur les 25 ans dernières années) et une politique de dividende attractive (80% redistribués aux actionnaires à partir de 2020).

Ces caractéristiques contribuent à ce que la Française des Jeux soit insensible aux cycles économiques, indique l'analyste.

" En cas de crise, les joueurs ne se détournent pas de leurs habitudes, il se pourrait même qu'ils augmentent leurs mises. Or les marchés financiers détestent l'incertitude, c'est pourquoi cette régularité est un avantage considérable ", conclut Antoine Fraysse-Soulier.

source : AOF

 ■

2019 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2019

La Banque Centrale Européenne a notifié l'exigence de capital supplémentaire au titre du Pilier 2 (P2R - Pilier 2 obligatoire) à partir du 1er janvier...

Publié le 11/12/2019

Les fonds provenant des nouveaux titres devraient entrer dans la constitution du capital réglementaire de niveau 1 de Scor...

Publié le 11/12/2019

Le patron de la FAA prévient que la certification de l'appareil n'interviendra pas avant 2020 et non en décembre, comme l'espérait Boeing.

Publié le 11/12/2019

Ce projet d'environ 160 ME a été livré en 18 mois seulement...

Publié le 11/12/2019

Compte tenu des derniers niveaux de cotation de l'action Europlasma, EHGOSF a notamment renoncé temporairement à la satisfaction d'une des conditions suspensives relative au cours de clôture des…